A Val de Reuil, l’écoquartier se chauffe par un réseau de chaleur 100% bois

Dans cet écoquartier de 98 logements allant du T1 au T5 en maisons individuelles et petit collectif, l’intégralité des besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire sont assurés par une chaufferie centralisée fonctionnant entièrement au bois déchiqueté.

Les chaudières bois déchiquetés, sont souvent couplées à une énergie d’appoint ou de secours. Cette configuration offre un bon compromis technico-économique puisque l’investissement et la maintenance (à puissance égale) d’une chaudière à énergie fossile sont bien inférieurs à une chaudière bois déchiqueté.

Afin de s’affranchir des énergies fossiles et d’améliorer les performances environnementales, le maître d’ouvrage a délibérément choisi une configuration 100% bois. Ainsi, deux chaudières bois déchiqueté de 400 et 200 kW ainsi que des ballons tampons sont installés, ce qui permet d’optimiser le fonctionnement à puissance nominale des chaudières. En été, seule la chaudière bois de 200 kW fonctionne afin de produire l’ECS (Eau Chaude Sanitaire).

Chaque chaudière possède un silo et un système d’extraction dédié. Les deux silos de plain-pied sont approvisionnés par un camion souffleur. Ce type de silo permet de réduire les coûts d’investissement par rapport à un silo enterré. En contrepartie, le temps de livraison est plus long ce qui engendre un léger surcoût sur le prix du bois.

La chaleur est acheminée jusqu’aux sous-stations de bâtiments par un réseau calorifugé de 1 KM de long.

Au niveau des logements, des compteurs d’énergie permettent d’individualiser les consommations d’eau chaude.

 

Crédit photo: alec27
3 mai 2017
4 Commentaires/par

Chaufferie bois écoquartier des Noës ×

2 chaudières bois déchiqueté de 400 et 200 KW qui couvrent l'ensemble des besoins en chauffage & ECS

Lire >
4 réponses
  1. Dupeuble
    Dupeuble dit :

    Les fumées de sortie de ces chaudières sont elles filtrées (filtres à particules) puisque le chauffage au bois émet plus de particules fines que le diesel?

    Répondre
    • Simon LE BRUN - Chargé de Mission Bois-Energie
      Simon LE BRUN - Chargé de Mission Bois-Energie dit :

      Bonjour et merci pour votre commentaire.

      Effectivement, le chauffage au bois comme beaucoup d’activés humaines émet des particules fines.
      En France, (or plan de protection de l’atmosphère) la réglementation sur les émission de particules cibles les installations de plus de 2 MW thermiques (Installation classé pour la protection de l’environnement) pour lesquelles des dispositifs de filtration annexes à la chaudière sont indispensables ( electrofiltres, filtres à manches, multi-cyclone …).

      Les chaudieres bois d’une puissance inférieure à 300 kW doivent respecter la norme NF EN 305. Pour ces chaudières, la conception interne (parcours des fumées, gestion des paramètres de combustion) et la qualité de bois exigée (humidité, granulométrie) suffit à respecter la réglementation.
      De telles chaudières émettent 25 fois moins de particules qu’une ancienne cheminée. Or ce type d’installation représente la majorité des émissions de particules du chauffage au bois.
      Pour aller plus loin de je vous invite à lire ce document réalisé par l’ADEME
      http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/pdl2016_bois_energie_et_qualite_air.pdf

      En espérant avoir répondu à vos interrogations.

      Répondre
  2. CRESSON
    CRESSON dit :

    Très intéressant.
    Vous ne parlez pas du prix ?
    Pour l’usager, à combien revient le chauffage d’un appartement et l’ECS.
    Je suppose que les bâtiments sont BBC ?
    Cordialement

    Répondre
    • Simon LE BRUN - Chargé de Mission Bois-Energie
      Simon LE BRUN - Chargé de Mission Bois-Energie dit :

      Bonjour,

      Le label BBC (mis en place en 2005) pour les constructions neuves correspondait à une forme de préfiguration de la règlementation thermique 2012.
      Depuis le 1er janvier 2013, tout les bâtiment à usage d’habitation doivent respecter la RT2012 et atteignent donc les niveaux de performance du label BBC.
      Afin de minimiser la facture énergétique des habitants de ces logements « sociaux » et dans un objectif de transition énergétique, le niveau de performance visé correspond au bâtiment passif ( environ 4 fois mois consommateur que le RT2012) .

      Le prix de la chaleur n’a pas été communiqué mais de part le caractère « social » des logements, celui-ci doit être cohérent avec le prix des énergies traditionnelles.

      En espérant avoir répondu à vos interrogations.

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *