Aperçu sur la production d’énergies renouvelables éoliennes ou photovoltaïques en Italie

Un récent séjour dans les Régions des Pouilles et Basilicate, dans le sud de l’Italie, m’a permis d’apercevoir plusieurs sites de production électrique éoliens ou photovoltaïques. Suite à la lecture de différentes sources d’informations consultées sur internet, je ne suis plus surpris par ce constat. En effet, ces deux régions concentraient dès 2014 plus de 30 % (~2 800 MW) de la puissance électrique éolienne installée en Italie et la région des Pouilles représentait à elle seule 14 % de la production électrique d’origine photovoltaïque (~2 600 MWh).

Mais au plan national, qu’en est-il ?

D’abord, n’oublions pas que l’Italie a dit non au développement du nucléaire par referendum dès 1987 et à nouveau en 2011. Il n’est donc pas étonnant que ce pays se soit sérieusement intéressé aux énergies « alternatives » depuis plus de 20 ans.

Fin 2016, la puissance électrique photovoltaïque installée atteignait presque 20 000 MWc positionnant l’Italie au 2ème rang derrière l’Allemagne, et a permis de produire près de 23 Twh, soit pratiquement 8 % de la production nationale.

La moitié sud de la péninsule comprenant aussi les grandes îles de Sicile et de Sardaigne est évidemment favorisée avec un taux d’irradiation solaire se situant entre 1 500 et 1 800 kWh/m² contre ~1 300 à 1 600 kWh/m² en France ou dans la moitié nord de la péninsule.

Concernant l’énergie électrique d’origine éolienne, l’Italie est le 5ème producteur (~17 500 GWh) en Europe après la France (~20 500 GWh). La capacité augmente régulièrement (~9 300 MW en 2016) et couvre aujourd’hui plus de 5 % de la consommation électrique du pays.

Plus encore que pour le photovoltaïque, l’essentiel des installations est situé dans la moitié Sud (~90 % en 2014). Ces régions bénéficient de couloirs de vent assez régulier par la proximité de la mer et le massif des Apennins se termine dans le sud en collines marquées et suffisamment ventées.

Dans les années 2000 à 2010, l’état italien a engagé des aides importantes pour accélérer le développement des EnR.

L’entreprise ENEL, équivalent d’EDF en Italie, réalise aujourd’hui plus de 40 % de sa production avec des énergies renouvelables (essentiellement éolien, hydraulique et solaire). La filiale italienne d’EDF a également profité de ce « boom ». Elle est devenue un acteur majeur de l’éolien en Italie. Le nombre d’emplois créés est encore limité mais réel en particulier dans la partie méridionale de l’Italie qui est confrontée depuis longtemps aux difficultés économiques. La suppression des aides en 2011 a entrainé une diminution du taux de croissance des installations EnR mais il est encore de l’ordre de 3% par an. Petit bémol, malgré la disparition des aides, ce développement profite aussi aux mafias italiennes qui semblent investir ce secteur des EnR pour recycler leur « argent sale ».

Avec plus de 30 % de consommation finale d’électricité issue des énergies renouvelables, la transition énergétique est donc largement engagée chez nos voisins italiens et pas seulement grâce au photovoltaïque ou à l’éolien mais également avec la géothermie, l’hydraulique, la biomasse… D‘ailleurs, ils viennent de dépasser leur objectif 2020.

 

Sources : Agence internationale de l’énergie / Francetvinfo / Les Echos / wikipedia / Le Monde Economie

https://www.lesechos.fr/14/04/2016/lesechos.fr/021839433862_ca-se-passe-en-europe—l-italie-championne-du-monde-du-solaire.htm#tAzVPGC9coL8YxqS.99

 http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/tout-euro-tout-eco/tout-euro-tout-eco-vert-comme-un-italien_2136571.html

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/italie-la-mafia-investit-dans-l-eolien-pour-blanchir-son-argent_10588

http://www.thewindpower.net/country_fr_7_italie.php

https://www.edf-energies-nouvelles.com/edf-energies-nouvelles-met-service-parc-eolien-de-38-mw-italie/

Crédit Photo : Fotolia – Drimi – parc photovoltaïque Les Marches – Italie

 

4 septembre 2017
0 Commentaires/par
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *