Atelier autorénovation sur la réfection de murs anciens

Le samedi 8 octobre dernier, Maisons Paysannes de l’Eure et l’ALEC 27 ont co-organisé avec la CAPE (Communauté d’Agglomération des Portes de l’Eure) un atelier d’auto-rénovation à la Fermette normande (chambres d’hôtes) au Plessis-Hébert .

dscn4750-copier

La fermette normande

dscn4751-copier

Un bon exemple de bâti ancien à rénover en préservant son caractère

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet atelier avait pour objectif d’apporter aux particuliers des éléments d’information sur les techniques de réfection des façades des bâtis anciens, et de leur permettre de s’essayer à la pratique lors d’un chantier participatif de rejointoiement d’un mur en pierres. Une vingtaine de participants a répondu à l’appel.

Anne Bobée nous a accueillis et présenté l’historique des bâtiments, dont la construction est antérieure à la Révolution Française (la date exacte de construction est inconnue car les dossiers ont été détruits durant la Révolution). C’est un ancien corps de ferme, qui hébergeait à l ‘époque les ouvriers de la ferme et la famille du maréchal ferrand du village. Aujourd’hui, une partie des bâtiments a été transformée en chambres d’hôtes.

Monsieur Boisard, Vice-Président en charge du Développement Durable et de la Ruralité à la CAPE, a ensuite présenté les engagements et les actions de l’Agglomération sur les thématiques environnementales, en rappelant notamment qu’il existe un dispositif d’aide à la mise en valeur des petits patrimoines bâtis du territoire.

dscn4763-copier

Monsieur Boisard, Vice-président de la CAPE

Carine Coulet, Conseillère Info-Energie, a ensuite présenté l’Espace Info Energie de l’ALEC 27, ainsi que quelques conseils sur l’autorénovation.

Anne Belhoste, Présidente de Maisons Paysannes de l’Eure a présenté l’association, qui regroupe des passionnés du patrimoine rural et paysager de l’Eure. Leur but : le mettre en valeur, c’est à dire le faire connaître, le comprendre et l’expliquer, le préserver et le sauvegarder. Dans le respect de techniques de longue tradition, empruntes de sagesse, d’économie et respectueuses de l’environnement.

dscn4768

Madame Belhoste, Présidente de Maisons paysannes de l’Eure

Hervé Bertonchini, Animateur technique de Maisons Paysannes a ensuite présenté les enjeux et les techniques adaptées à la rénovation de façades sur du bâti ancien. En effet, le bâti ancien présente des caractéristiques bien particulières (aspect architectural à préserver, parois perspirantes, problématiques liées à l’humidité, murs lourds permettant de bénéficier d’une bonne inertie…) qu’il convient de prendre en compte avant de réaliser toute intervention sur le bâti. Pour exemple, la mise en place d’enduits ciments sur des façades anciennes occasionne très souvent de gros problèmes car ces enduits ne sont pas perspirants, l’humidité se retrouve donc bloquée derrière, faisant sauter l’enduit et/ou créant des problèmes d’humidité dans les murs.

Hervé Bertonchini, Animateur technique de Maisons Paysannes

Hervé Bertonchini, Animateur technique de Maisons Paysannes

Avant le repas, Anne Bobée nous a fait visiter les lieux, dont une partie a déjà fait l’objet de réfections grâce notamment à des chantiers participatifs organisés par Maisons Paysannes, et d’autres sont encore à réaliser (réfection du four à pain notamment).

L’après-midi, c’est sous un beau soleil que les participants ont pu découvrir la préparation du mélange sable-chaux et s’essayer à sa mise en œuvre pour le rejointoiement d’un des murs de façade du corps de ferme. Ce type d’enduit permet en effet de conserver le caractère perspirant du mur et son aspect patrimonial.

Préparation du mélange sable-chaux - Démonstration par monsieur Lamy - Puis on passe à la pratique !

Préparation du mélange sable-chaux – Démonstration par monsieur Lamy – Puis on passe à la pratique !

C’est Lionel LAMY, de l’entreprise Lamy Restaurations au Plessis Hébert, qui a encadré ce chantier participatif qui s’est déroulé dans la bonne humeur et a permis en une après-midi de terminer le pan de mur complet. Il ne restait qu’à le brosser après quelques heures de séchage pour que le travail soit terminé. C’est tout l’intérêt de ces chantiers participatifs organisés régulièrement par Maisons paysannes pour ses adhérents : permettre à chacun de se former à de nouvelles techniques tout en aidant un des adhérents à avancer sur un chantier grâce à cette main d’oeuvre motivée !

 

montage-avant-apres

 

 

dscn4754-copier

Aspect final après brossage sur un pan de mur réalisé lors d’un chantier précédent

Pour aller plus loin :

Crédit photo: ALEC 27
4 novembre 2016
1 Commentaire/par
1 réponse

Les commentaires sont fermés.