Des déchets papiers qui créent de l’emploi et des ressources financières

L’école de Surville a développé un partenariat avec l’entreprise Paprec qui est reconduit tous les ans. Pendant une semaine au mois de juin, une benne est mise à disposition de l’école afin de récolter du papier et l’entreprise s’engage à reverser 65€ à l’école par tonne récoltée.

Ce sont les parents d’élèves qui se sont mobilisés pour organiser ce projet. Ils distribuent dès janvier et dans toutes les boîtes aux lettres une note rappelant aux habitants de mettre de côté leur papier.

Le projet mobilise réellement les habitants et pas uniquement les parents d’élèves. Une des personnes s’étant arrêtée pour donner sa contribution déclara, après avoir garé un Partner rempli : « je stocke tout depuis janvier ! »

La mairie apporte son soutien au projet en mettant à disposition dès le mois de mars une grange afin de stocker le papier. Cela permet aux personnes désireuses de participer de ne pas être rapidement envahies de papiers chez elles ou dans les locaux de leurs entreprises.

Toute la semaine de la collecte, de 16 heures à 18 heures et le samedi de 10 heures à midi, les parents d’élèves accueillent les habitants qui viennent déposer leurs contributions. « Merci, c’est vraiment super de penser aux enfants ! » remercie une maman. « Cela permet de financer leurs sorties et du matériel pédagogique. »

Cette année encore, l’ALEC 27 s’est engagée aux côtés de l’école de Surville. L’ensemble de l’équipe a mis de côté le papier à recycler généré par son activité mais a également donné des cahiers, dossiers d’archives et autres magazines personnels afin d’accroître la contribution. Les 3 mètres cubes du Partner de l’association étaient totalement remplis, représentant certainement plus de 400 kilogrammes de papier.

En 2017, ce sont ainsi 700€ qui ont été récoltés. Et derrière cet argent, ce sont les employés de l’usine de recyclage d’Acquigny qui ont ainsi de l’activité. Un véritable partenariat gagnant-gagnant !

 

12 juin 2018
par