Du solaire sur mon école, à Evreux

Sous l’impulsion des politiques européennes, la France s’est engagée à élever la part d’énergies renouvelables dans son mix énergétique à hauteur de 23% en 2020 et de 30% en 2030. Modéré ou rehaussé en fonction du potentiel de chaque région, l’objectif 2020 a été fixé en Haute-Normandie à 16% d’énergies renouvelables.

Sachant qu’en 2005, dans notre région, seuls 5% de l’énergie consommée n’étaient pas d’origine fossile ou fissile, nous devons accélérer le développement des Énergies Renouvelables, à la fois en terme de ressource (éolien, solaire, biomasse…) et d’utilisation (électricité ou chaleur)

Le potentiel solaire de la Normandie est réel et peut fournir un apport complémentaires, quand les conditions techniques sont réunies. C’est pourquoi le Schéma Régional Climat-Air-Energie – SRCAE – adopté en 2013 ambitionne de multiplier par 11 la production solaire photovoltaïque, entre 2013 et 2020 (soit passer de 31 GWh/an à 349 GWh/an en 7 ans).

C’est dans ce contexte, qu’en juin 2012, la Ville d’Evreux a décidé de lancer une première étude pour l’installation d’une centrale solaire photovoltaïque sur le toit d’une école municipale.

Rapidement, un comité de pilotage, composé d’élus et de techniciens, a identifié 3 sites potentiels. Plusieurs critères ont été étudiés : l’orientation, l’inclinaison de la toiture, la solidité de la charpente, l’absence de masques… Après plusieurs mois de travail, c’est finalement l’école Jacques CARTIER, dans le quartier de Netreville, qui a été retenue.

Le marché public lancé en septembre 2012 a permis de sélectionner TERRE SOLAIRE, entreprise euroise spécialisée en génie climatique et photovoltaïque, pour la maîtrise d’ouvrage complète du projet.  En parallèle, la ville a confié la maîtrise d’œuvre à la Direction des services techniques.

Après d’importants travaux de renforcement de la charpente, 36 modules solaires photovoltaïques en silicium monocristallin ont été installés face au sud, occupant une surface totale de 65 m2. Dans un souci d’esthétisme, un cadre noir vient border les panneaux afin de favoriser l’intégration sur la toiture d’ardoises.

Simultanément à la pose des panneaux, plusieurs capteurs de mesure ont été installés afin de contrôler la température et la production d’électricité. L’ensemble de l’installation est suivi à distance, via le site internet solarweb.com.

Bien entendu, une telle opération peut devenir un outil de sensibilisation auprès des jeunes enfants et de leurs parents. Pour se faire, un afficheur électronique a été installé sur la façade de l’école. Celui-ci indique, en temps réel, la puissance instantanée fournie au réseau, la production électrique ainsi que la quantité de CO2 évitée depuis la mise en service.

Quelques chiffres : 

  • Coût du renforcement de la charpente : 12 000 €
  • Coût de la fourniture et de la pose des panneaux : 35 000 €
  • Mise en service : 1er août 2013
  • Puissance nominale de la centrale : 9 kWc
  • Production moyenne : 7 560 kWh/an
  • Émissions évitées : 883 kg équivalant CO2/an (≈ 5900 km/an en voiture).
  • Vente d’électricité : 3 300 € en 2014 (tarif de 31,59 cts € /kWh, bloqué 20 ans).
  • Temps de retour sur investissement : 14,2 ans
  • Gain sur 20 ans : (3 300 x 20) – 47 000 = 19 000 €

Un projet 100% européen :

  • Ingénierie, installation : Terre Solaire (France – 27)
  • Panneaux : Aleo – groupe Bosch (Allemagne)
  • Protections électriques et cables : Adams, Schneider electric (France)
  • Onduleurs : Fronius (Autriche)
  • Système d’intégration : Schweitzer (Allemagne)
  • Afficheur : Linéa (France)
  • Sécurité du chantier : BM Loc (France)
  • Raccordement : ErDF (France)
C’est dans cette démarche que l’école Jacques Cartier (également EDD (Etablissement du Développement Durable)) et la Ville d’Evreux ont participé à la saison 2013/2014 du Défi écol’énergie 27. Pour plus d’infos, cliquez ici. 

Alors, qu’attendons-nous pour reproduire cette expérience  ?

Commençons par réduire nos besoins en énergie par des gestes simples,
Rénovons et isolons nos bâtiments pour les rendre plus économes,
Et partout, produisons une énergie renouvelable, propre et locale !

Publié par Marie Atinault, Chargée de Mission Energie, Climat et Territoires à l'ALEC27

 

Pour plus d’informations, contactez la Mission accompagnement des démarches énergie-climat des territoires.

Crédit photo : ALEC27 / M.Atinault

1 avril 2015
par

Panneaux solaires sur l’école Jacques Cartier d’Evreux ×

36 modules solaires photovoltaïques installés sur le toit

Lire >