Eclairage en technologie LED

L’œil humain perçoit les luminances issues des objets qui nous entourent. Les grandeurs utilisées sont :

  • le flux lumineux (en Lumen « lm ») qui se caractérise par la quantité d’énergie émise par une source lumineuse sous forme de rayonnement visible,
  • l’éclairement lumineux (en Lux « lx » : lm/m²) qui est le quotient du flux lumineux reçu par un élément d’une surface par l’air de cet élément
  • L’intensité lumineuse (en Candela « cd ») qui définit l’importance du flux lumineux émis dans une direction donnée par une source ponctuelle
  • La luminance (cd/m²) détermine l’aspect lumineux d’une surface éclairée ou d’une source, dans une direction donnée et dont dépend la sensation visuelle de luminosité : trop élevée, c’est l’éblouissement.

 

Qu’est-ce qu’une LED ?

La diode électroluminescente plus communément appelée LED (de l’anglais Light Emitting Diode) est un composant électronique capable d’émettre de la lumière lorsqu’il est parcouru par un courant électrique.

Le principe de fonctionnement est l’inverse de celui d’une cellule photovoltaïque qui transforme la lumière en courant électrique.

La lumière émise peut être soit blanche, soit colorée, en fonction de la puce.

Ces lampes sont des composants électriques, elles doivent donc être recyclées (décret DEEE).

Les drivers (composants électroniques pilotant le module LED) sont des éléments importants car ils participent à la durée de vie de la lampe.

Les dissipateurs (composants indispensables pour le refroidissement des LED) doivent être adaptés aux lampes.

 

Les atouts

Une durée de vie longue, estimée de 25 000 à 70 000 heures, permettant un allongement des cycles de maintenance et donc de réduction des coûts.

Une bonne efficacité lumineuse pouvant atteindre 200 lm/W.

La technologie LED offre la possibilité de travailler des photométries différentes dès la sortie du luminaire, c’est-à-dire la répartition spatiale de l’éclairage.

Une gestion plus souple : allumage instantané, flux maximal à l’allumage, gradation possible.

De plus, les LED permettent une grande variété de formes pour les luminaires de demain.

La technologie LED n’émet pas de rayon Ultra-Violet ou Infrarouge.

 

Les contraintes 

Cette technologie est encore en cours de normalisation du fait d’une grande variabilité des performances des LED sur le marché et la présence de produits d’importation chinoise souvent de faible qualité.

Risque sanitaire sur les longueurs d’ondes bleues, il faut éviter les teintes blanc froid >5000K à forte intensité lumineuse car les risques identifiés sont liés aux effets photochimiques de la lumière et à l’éblouissement.

Les tarifs de cette technologie sont encore élevés.

Enfin, on observe une dégradation des performances (flux lumineux, durée de vie, dérive des couleurs) avec la chaleur. La présence de radiateurs est donc indispensable pour la longévité du matériel.

Il est important de remplacer le luminaire et pas seulement la lampe. En effet, le driver et les dissipateurs sont des éléments indispensables pour garantir une durée de vie de la LED. Ces éléments se retrouvent uniquement sur les luminaires.

 

Crédit photo : Fotolia
Article co-rédigé par Sylvain LABICHE et Nicolas GAUDIN (Conseillers en Energie Partagé)
1 février 2017
0 Commentaires/par
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *