« … elle est comme l’Eau vive. »

Nos recommandations : Eau Chaude Sanitaire

1. Isoler les tuyaux d’eau chaude des espaces non chauffés

Vous pouvez réduire votre consommation d’eau chaude de 10% en isolant vos tuyaux (au moins 20 mm). Le plus simple est d’utiliser des manchons souples en mousse ou en fibres minérales. On peut aussi utiliser, de manière plus écologique, des isolants à base de laine de mouton ou de chanvre. C’est ce que l’on appelle le calorifugeage, préconisé aussi bien pour le chauffage que l’eau chaude quand elles se situent dans des locaux non chauffés.

2. Régler la température du chauffe-eau entre 55 et 60°C

Bien souvent les chauffe-eau sont réglés pour une température de 70°C dans le ballon ce qui n’est pas économique et peut même être dangereux ! Au-dessus de 60°C vous augmentez aussi l’entartrage. L’eau ne doit pas être trop froide non plus pour éviter le risque de prolifération de micro-organismes comme les légionnelles.

Pour le réglage voir ce lien.

3. Faire détartrer le chauffe-eau tous les 2-3 ans

Si votre eau est très calcaire, faites équiper votre chauffe-eau d’une résistance adaptée ou faites détartrer et vidanger votre chauffe-eau tous les 2 ou 3 ans. La formation du tartre sur les résistances peut augmenter le temps nécessaire à chauffer l’eau, et donc la consommation d’énergie. Si votre chauffe-eau électrique a plus de 20 ans, pensez à le remplacer.

4. Moins de douches ou de bains ?

On peut souvent optimiser le nombre de douches et de bains que l’on prend dans une semaine… Pensez-y !

5. Souscrire à un contrat électrique adapté si vous avez un chauffe-eau électrique

A partir de 100 litres, il est conseillé de recourir au double tarif. Programmez votre chauffe-eau électrique en heures creuses pour avoir de l’eau toujours chaude au meilleur coût.

6. Installer un économiseur d’eau sur le pommeau de douche

Pensez à utiliser des économiseurs d’eau qui s’adaptent sur les robinets et douchettes. Certains de ces équipements de qualité, pour un même confort, font économiser 50% de l’eau et, par voie de conséquence, 50% de l’énergie si c’est de l’eau chaude sanitaire. Tous ces accessoires se trouvent facilement dans les magasins de bricolage et sont amortis en 2 ou 3 mois seulement.

7. Equiper ses robinets d’éco-mousseurs

Le terme « mousseur » désigne la pièce qui est située au bout de votre robinet qui permet de canaliser le jet d’eau. La plupart des robinets sont équipés de mousseurs, mais ceux-ci ne réduisent pas le débit. Il existe différents types « d’éco-mousseurs » qui limitent le débit à des niveaux variables. Choisissez votre matériel en fonction des besoins à chaque robinet : 5 L/min sera adapté pour un robinet servant uniquement à se laver les mains mais sera assez pénible si vous devez remplir un seau !

8. Se laver les mains à l’eau froide

Bien souvent le temps de se laver les mains est trop court pour que l’eau chaude arrive jusqu’à soi ! Donc autant ne prendre que de l’eau froide pour se les laver. Laissez de préférence les robinets mitigeurs en position « froid » pour éviter de demander de l’eau chaude ou tiède alors qu’on a besoin, la plupart du temps, d’eau froide. Et si vous pouvez remplacer votre robinet « mélangeur » par une robinetterie dite mitigeur, c’est 10% de gagné : cela prendra moins de temps pour avoir la température d’eau désirée. Il est aussi possible de n’installer qu’une seule arrivée d’eau froide sur les lave-mains de vos toilettes par exemple.

9. Équiper les robinets de la cuisine et de la douche d’un robinet thermostatique

Avec un robinet type « thermostatique » (la température est préréglée par exemple à 30°, vous n’avez pas à le faire chaque fois), les économies peuvent atteindre 30% par rapport à un robinet mélangeur. Là encore, attention à ne pas utiliser d’eau tiède quand vous n’avez besoin que d’eau froide. Le robinet thermostatique est adapté pour la douche par exemple.

10. Couper son chauffe-eau en cas d’absence de plus de 4 jours

On se demande parfois si cela vaut le coup de « couper le chauffage » quand on s’absente… dès qu’il s’agit d’un week-end la réponse est « oui surement » ! Attention cependant au retour à ne pas faire de la surchauffe ! L’idéal est bien évidemment de régler sa programmation pour que le chauffage se relance quelques heures avant votre retour…

11. Prendre des douches de moins de 5 minutes (top chrono !)

Quand vous prenez une douche, vous consommez 2 à 4 fois moins d’eau qu’en prenant un bain. Cependant cela est vrai pour une douche de 5 minutes. Sachant que le débit d’une pomme de douche classique est de 15 à 20 litres et qu’un bain nécessite 150 à 200 litres d’eau, une douche de 10 minutes revient au même qu’un bain ! Raison de plus pour choisir une pomme de douche à débit réduit qui fractionne les gouttes d’eau et permet de faire jusqu’à 50 % d’économies d’eau en maintenant le confort.

12. Encore plus fort : couper l’eau de la douche pendant le savonnage !

Si vous n’êtes pas frileux, coupez l’eau pendant que vous vous savonnez : c’est encore une économie de 50% !

13. Utiliser un bac pour faire la vaisselle

C’est mieux que de laisser le robinet ouvert pendant toute la vaisselle : même si celui-ci est équipé d’un « éco-mousseur » !

14. Rincer la vaisselle à l’eau froide

Pendant la vaisselle, l’eau chaude n’est utile que pour faciliter le dégraissage au moment du nettoyage…

Sources : "guide des 100 éco-gestes pour réduire efficacement ses consommations d'énergie à la maison"
20 mai 2016
par