L’édito de la newsletter de février 2017

Si, comme une très grande majorité de français, vous trouvez que l’actualité de notre pays est consternante et que vous vous sentez un peu déboussolé et que vous êtes tenté de baisser les bras, je vous invite à découvrir cette formidable newsletter et vous assure qu’à la fin de votre lecture, vous aurez fait le plein d’énergie 🙂
J’écrivais le mois dernier que nous devions tous, petits et grands, sphère publique et sphère privée, contribuer à limiter l’ampleur du dérèglement climatique. Nous avons donc choisi de mettre en lumière ces nouvelles synergies, dynamiques et solidarités ; elles sont déjà à l’œuvre et nous donnent une raison d’espérer.
De l’AMAP au FabLab, de l’entreprise privée à l’engagement d’une intercommunalité, du projet collaboratif aux gestes éco-responsables d’une famille, il existe un point commun, un grand principe qui relie toutes ces actions. Ce principe est indispensable à la démocratie et au développement durable de nos sociétés ! Il s’agit de la subsidiarité.
La subsidiarité est le principe selon lequel une responsabilité doit être prise par le plus petit niveau d’autorité compétent pour résoudre un problème. C’est donc la recherche du niveau le plus pertinent et le plus proche des citoyens. Le corollaire de la subsidiarité est la participation de la société civile, indispensable à la vitalité de notre société.
Les réalisations mises à l’honneur dans notre newsletter témoignent de la participation et de l’innovation dont sont capables les acteurs de nos territoires.
Michèle Rive, adhérente historique de l’ALEC 27 et présidente de 2008 à 2013, aurait été fière de cette newsletter. Nous avons appris avec une profonde tristesse son décès brutal et voulons lui rendre hommage, elle, qui, toute sa vie, a consacré une grande part de son énergie à construire un monde plus juste.

Anne TERLEZ
Présidente de l’ALEC 27

16 février 2017
par