L’enduit à la chaux accessible à tous.

Malgré les fortes incitations à recourir à des professionnels RGE pour la réalisation de travaux de rénovation, de nombreux particuliers choisissent de réaliser eux-mêmes leurs travaux (volonté de faire des économies, attrait pour les travaux…). Si concevoir et réaliser soi-même la rénovation de son logement peut s’avérer pertinent, l’auto-rénovation peut comporter des risques, notamment du fait d’un manque de connaissance de l’état initial de son logement, du choix de travaux ou des matériaux adaptés au bâti ancien, d’une mauvaise mise en œuvre…

Les ateliers d’auto-rénovation organisés sur le territoire de Seine Normandie Agglomération, à leur demande,  ont pour but d’informer et de former les particuliers souhaitant rénover eux-mêmes leur habitat.

 

 

 

 

 

 

 

Le bâti ancien est un élément important du patrimoine d’un territoire. La restauration de ce type de bâti doit se faire en respectant à la fois :

  • l’aspect architectural (valeur patrimoniale)
  • la pérennité du bâti (parois perspirantes…)

Pour compléter les ateliers précédents, l’ALEC a organisé cet évènement en collaboration avec l’association départementale Euroise des Maisons Paysannes de France, avec la participation de sa Présidente, Anne Belhoste et d’un artisan spécialiste de la chaux et de la rénovation de bâtiments anciens, Lionel Lamy.

Cet atelier visait à apporter aux particuliers des éléments d’information sur les techniques de réfection des façades des bâtis anciens, avec une partie pratique sur les enduits à la chaux.

  • Au préalable, l’ancien enduit ciment de la façade a été piqueté et les pierres mises à nu.
  • Le matin, la vingtaine de participants a mis les mains à la pâte (de chaux) pour réaliser un enduit sur les soubassements en pierre de la maison d’un particulier à Saint Marcel.
  • Le midi nous avons partagé un pique nique convivial tiré du sac dans le jardin inondé de soleil.
  • Pendant le temps de prise de la chaux, Monsieur Lamy a partagé ses connaissances théoriques et pratiques devant un public captivé. Les thèmes abordés étaient entre autres l’importance de la perspirance des parois, la migration de la vapeur d’eau et les matériaux naturels dans la rénovation du bâti ancien.

 

  • L’atelier s’est poursuivi avec une démonstration et mise en pratique pour la finition brossée sur l’enduit mis en œuvre le matin.

L’atelier s’est achevé vers 17 heures, une fois la totalité du soubassement de la façade terminée.

Crédit photo: ALEC 27
14 novembre 2017
0 Commentaires/par
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *