L’inertie et l’isolation de votre habitat

Ca y est, les premières journées de chaleur de l’année font trembler l’air au-dessus de votre maison ! Mais pas que ! Votre chambre sous les combles ressemble plus à un four qu’à votre lieu de repos frais et confortable habituel et vous tremblez à l’idée de devoir y passer la nuit ? Alors, il est temps de vous parler un peu d’inertie et de déphasage.

Le phénomène est bien connu, dès les premières chaleurs, la température de votre chambre sous le toit devient vite insoutenable, et aérer la pièce donne à peine de la fraîcheur pendant dix minutes avant d’étouffer à nouveau. Pourtant, vous dites que votre maison est bien isolée et en hiver elle est tout à fait confortable. Sauf que, voilà, en hiver, vous chauffez votre maison pour avoir une température intérieure d’environ 19°C et de 16°C dans votre chambre et dehors il fait environ 5°C, vous n’avez donc à vous isoler que d’une différence de 11 à 16°C.

En été, vous souhaitez garder la température de votre chambre à 16°C également, mais dehors, sur la couverture, le soleil fait monter la température de surface des tuiles à 50° et jusqu’à 80°C sur les ardoises ! Vous devez donc vous isoler d’une différence de température de 34 à 64°C ! Deux choix s’ouvrent alors ; soit vous augmentez substantiellement l’épaisseur de votre isolant, soit vous installez un isolant de haute densité, pour créer de l’inertie.

L’inertie thermique est la capacité physique d’un matériau à conserver son état et donc sa température et de la restituer lorsqu’il fait plus frais. Mais pas n’importe quel matériau, ce serait trop aisé de choisir simplement un matériau lourd. L’inertie d’un matériau dépend également de sa chaleur spécifique, exprimée en J/(kg.K). Plus un matériau présente une densité et une chaleur spécifique élevées, plus il apportera d’inertie. L’inertie permet d’atténuer les variations de température entre le jour et la nuit et ainsi améliorer le confort des habitants.

Courbe de déphasage

Dans les matériaux bio-sourcés il existe différentes solutions ; panneaux isolants en fibre de bois « haute densité » (environ 150 Kg/m3), en liège (environ 110 Kg/m3) et en béton de chanvre sont des exemples de matériaux naturels adaptés pour améliorer votre confort thermique d’été. Vous pouvez les mettre en œuvre sur la charpente lors de la réfection de la couverture, supprimant partiellement par la même occasion les ponts thermiques. Ou, si la couverture n’est pas à changer, envisager une pose sous charpente. A titre d’exemple, une couche de fibre de bois haute densité d’une épaisseur de 10 cm, peut apporter l’inertie nécessaire pour créer un déphasage de 8 à 10 heures, selon la température extérieure. Vous augmenterez ainsi considérablement le confort d’été dans les pièces situées sous les combles.

Et vous ne tremblerez plus d’appréhension avant d’aller vous coucher lors des chaudes soirées d’été !

Crédit photo: Fotolia - divgradcurl
3 juillet 2017
5 Commentaires/par
5 réponses
  1. Raphaël GUERARD
    Raphaël GUERARD dit :

    Bonjour,

    Très intéressant cet article sur l’isolation pour le confort d’été. J’ai installé ce matériaux en fibre de bois parmi les isolants sous mes rampants il y a quelques années et pendant les grandes chaleurs de ces derniers jours la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur est allée jusqu’à 15 °C. Après plusieurs jours de canicule, tous les matériaux, meubles de la maison finissaient par augmenter de température et au plus chaud de la journée, la différence était de 10°C. C’est pas énorme mais quand il fait 35°C dehors et qu’on rentre dans la maison à 25°C, quel bonheur, soulagement, apaisement ! Mon fils faisait de vraies siestes et moi aussi d’ailleurs. Je suis content d’avoir investit dans l’isolation plutôt que dans un système de climatisation.

    • Yoanna MANSVELT, Conseillère Info-Energie
      Yoanna MANSVELT, Conseillère Info-Energie dit :

      Bonjour Monsieur Guérard,
      Merci d’avoir interrompu votre sieste pour témoigner de l’efficacité des éco-matériaux et pour l’astuce de ventilation. Ca fait vraiment plaisir !

  2. Raphaël GUERARD
    Raphaël GUERARD dit :

    Un autre truc aussi pour lutter contre la chaleur l’été mais d’un autre corps de métier, c’est la ventilation sous la toiture avec notamment les faitages ventilés.

  3. Cyril Surbled
    Cyril Surbled dit :

    Bonjour,

    Article très intéressant… et d’actualité pour notre maison ! Notre seul isolant sous toiture est un placo-PU de 8 cm environ. Insuffisant été comme hiver. J’avais d’abord pensé à fixer en intérieur de la fibre de bois haute densité, mais ça ne peut pas se peindre, ni se tapisser. Idem pour le liège (pas prêt pour un enduit à la chaux sous comble). Alors existe-t-il un matériau haute densité qui pourrait être poser en intérieur (sans que je démonte tout le placo-PU) et qui puisse « s’habiller » facilement ?

    Cordialement,

    • Yoanna MANSVELT, Conseillère Info-Energie
      Yoanna MANSVELT, Conseillère Info-Energie dit :

      Bonjour,
      Problème récurrent, malheureusement. Avec seulement 8 cm d’isolation sous les rampants, votre maison n’est vraiment pas assez bien isolée. En posant une fibre de bois à l’intérieur, en contact direct avec l’isolant existant, vous risquez de créer des désordres dus à la condensation sur le polyuréthane et le pourrissement de votre charpente. Afin de vous conseiller plus en profondeur, j’aurais besoin de plus de précisions ; Disposez-vous d’un membrane freine vapeur ? Pare-vapeur ? Est-ce que l’isolant est posé sous, entre ou sur la charpente, avez-vous suffisamment de hauteur sous plafond pour permettre une isolation performante par l’intérieur … ?
      Malheureusement, des fois on n’a pas le choix, il faut découvrir la toiture et tout refaire !
      Je vous invite à nous contacter en direct, ou l’Espace Info Energie de votre secteur.

      Cordialement

Les commentaires sont fermés.