Témoignage d’une coopérative d’habitation: le « SOUB 7 »

SOUB 7 ? Entendez l’immeuble du 7 de la rue Soubeyran à Genève. Un projet de deux coopératives Equilibre et Luciole: les membres se sont engagés dans un projet d’habitat commun autour de valeurs partagées, qualité de vie, pérennité, mixité, réduction de l’impact environnemental, en tenant compte des besoins de chacun.

Cet ensemble de 38 logements a été construit sur un terrain attribué par l’Etat de Genève. La ccopérative n’a pas eu besoin d’acheter le foncier qui est très cher; le bail est similaire au bail emphytéotique français, les habitants sont locataires et non propriétaires. Débuté en juin 2012, il a été fini fin 2016: 4 ans et demi de co-construction par les habitants et les architectes qu’ils ont co-choisis. Il répond aux normes de Très hautes Performances Energétiques et aux concepts bioclimatiques, utilisation de l’énergie passive et protection contre la surchauffe estivale. Un bâtiment exemplaire en termes de sobriété aussi bien au moment de sa construction que pour son fonctionnement. Enfin l’utilisation des matériaux les plus neutres possibles afin de limiter la pollution de l’air.

L’isolation de la façade est constituée de caissons pré-fabriqués remplis de bottes de paille (produite sur le canton de Genève) et posés sur une structure en béton armé. Les enduits intérieurs sont en terre, et en chaux à l’extérieur. Cette construction permet d’assurer, à la fois la perspirance et hygroscopie de l’enveloppe.

Plutôt que de faire 2 beaux logements, les habitants ont préféré un toit terrasse accessible à tout le monde avec jardin partagé. Un seul ascenseur mais 3 montées avec un couloir qui dessert tout le rez de chaussée et un autre tout le troisième étage; cela permet de créer du lien et d’économiser l’énergie. C’est justement au troisième qu’ont été installées les pièces indépendantes (3 pièces qui peuvent être louées individuellement en plus de l’appartement), les chambres d’amis (au nombre de 3) et la buanderie commune. Au rez de chaussée, une micro brasserie et un café restaurant.

Eau et électricité – Les occupants  ont financé à 100% l’installation de panneaux photovoltaïques par une coopérative d’énergies renouvelables; c’est le premier bâtiment locatif genevois à autoconsommer l’électricité qu’il produit. Toutes les eaux usées sont recyclées et transformées sur place au travers d’un grand filtre « bio » de 8 mètres de diamètre (lombricompostage).

Côté organisation, le processus d’attribution des logements a été décidé par tous. 2 habitants sont concierges.  Toutes les deux semaines les occupants se réunissent dans les salles collectives (une de 23 m2, l’autre de 79) pour s’occuper de la gestion du bâtiment. La facturation des loyers et des travaux est gérée par le Centrale de la coopérative. Un système d’économat (achats groupés) a été mis en place pour les produits d’entretien et un peu de produits alimentaires. D’ailleurs l’immeuble dispose d’un cellier commun pour le vin et d’un autre pour les fruits et légumes. La question de la mobilité n’a pas été oubliée : cet ensemble de logements compte une centaine d’habitants et un parc de 6 voitures partagées et 6 voitures individuelles. Le taux de motorisation est donc de 0,3 voitures pour 100 m2 de logement.

La motivation et la mobilisation des habitants a été constante tout au long du projet: 3 réunions par mois comptant entre 20 et 30 personnes à chaque fois et un rythme de réunion qui perdure après l’arrivée des habitants. Une implication également au travers de chantiers participatifs pour la pose de l’isolant en paille et les enduits.

En conclusion, un tel projet nécessite un travail de longue haleine à mener avec les collectivités pour déroger au cadre règlementaire et un accompagnement fort de leur part sur le montage financier, de trouver des maîtres d’œuvre, bureaux d’études, entreprises et artisans également engagés et l’engagement des futurs habitants.

La réunion de ces conditions a permis la réalisation de ce projet, exemplaire à bien des points de vue !

Précisions

Surface plancher:  4700 m2

Coût de la construction: 15,8 millions de Francs Suisses

38 logements (de 3 à 6 pièces)

Loyer: 367 Francs Suisses par pièce par mois (en janvier 2018)

Typologie des habitants: 60 adultes et 39 enfants (en janvier 2018)

Pour aller plus loin:

Le détail du projet sur le site de la coopérative Equilibre

Crédit photos: Coopérative Equilibre
6 mars 2018
par