Un datacenter innovant….

Le numérique occupe une place toujours plus importante dans nos vies et dans nos consommations.

Savez-vous qu‘internet c’est

3,81 milliards d’internautes soit 51% de la population mondiale,

1 million de kilomètres de fibre optique sous-marine (chiffre 2012),

7% de la consommation électrique mondiale

et autant de CO2 rejeté que le transport aérien mondial et que

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Penchons nous un peu sur sur son fonctionnement et ses relais depuis votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur :

La vidéo à la demande et le streaming demandent une capacité de stockage énorme et de la puissance de calcul. Nous utilisons donc beaucoup de serveurs qui sont composés de multiples métaux.

De plus la consommation d’énergie d’internet double tous les 4 ans or, nous ne sommes pas capables de doubler la production dans le même laps de temps. Il va donc falloir trouver des solutions.

Les géants du web en ont conscience et se mettent au vert…

Technique du FreeCooling : Refroidissement par l’air naturel au lieu de la climatisation, soit par la conception performante du bâtiment

Utilisation d’énergies renouvelables : éoliennes, champs de panneaux photovoltaïques, géothermie, etc.

Implantation dans des régions productrices d’électricité « verte » comme la Norvège, la Suède, une partie du Canada

Réutilisation de la chaleur produite par les datacenter pour chauffer un centre aquatique, des bureaux, écoles, appartements.

 

Nous avons rendu visite à Webaxys, un opérateur de réseaux normand  et visité son datacenter « green » implanté près du Havre et qui stocke les données de sa clientèle, à 90% régionale. Cette entreprise d’une quinzaine de salariés a un engagement social et environnemental très fort et ne manque pas d’idées pour faire évoluer son datacenter, déjà qualifié de plus innovant d’Europe. Le but est de réduire au maximum l’impact  sur l’environnement et d’agir pour les générations futures.

Dans sa conception, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Les énergies renouvelables, dont des panneaux photovoltaïques, sont privilégiées. Grâce à un partenariat avec Nissan, l’énergie produite est stockée en partie dans une batterie, qui a déjà fait une partie de sa vie dans une voiture:  Nous la retrouvons en vitrine dans le datacenter 🙂

Il n’y a pas de petite économie d’énergie: c’est l’air extérieur qui refroidit les serveurs, et lorsque ces derniers sont à température, plus besoin de ventiler. Les espaces de bureaux sont entièrement chauffés par la chaleur des serveurs.

Les idées pour réduire les consommations ne s’arrêtent pas là :

  • Extraction d’air par voie naturelle (pas de ventilateur à l’extraction d’air)
  • Architecture des baies optimisée pour optimiser le refroidissement
  • Utilisation d’un éclairage LED
  • Couleur des baies en blanc (limite les échanges de chaleur par rayonnement)
  • Utilisation de la fibre optique dans les baies (à la place des fils cuivres)
  • etc.

Et pour enrichir l’aspect écologique, Webaxys propose de planter un arbre pour chaque client hébergé dans son data-center.

En parlant du futur, Webaxys, est très attaché à la transmission et à l’innovation. Son président, Emmanuel Assié fait confiance aux nouvelles générations, et offre une place importante à la formation et aux profils peu communs, qu’il accompagne dans leur évolution professionnelle. Il accorde une attention particulière à l’écologie de l’entreprise, et au lien avec le client. Il souhaite aller encore plus loin dans le futur projet qu’il développe avec la Région Normandie et Engie aux côtés de ses partenaires historiques, Nissan et Eaton.

 » Osez, le progrès est à ce prix » 

Voilà une phrase que l’on retiendra de l’innovation de Webaxys, nous attendons 2018 avec impatience pour savoir jusqu’où est allée leur audace.

 

Pour aller plus loin: le site de Webaxys

Sachez également que nous avons créé une exposition didactique de 10 panneaux sur les consommations des réseaux, de nos ordinateurs et autres interfaces à destination des jeunes mais pas que … que nous pouvons mettre à disposition. Consultez-nous !

Crédit photo : fotolia, Alec 27
Article co-écrit par Rachel Albaut, Sylvain Labiche, Oswald Sauvage et Annie Jacques de l'ALEC 27.
6 décembre 2017
par