3 nouvelles communes euroises se chauffent au pellet !

Les communes d’ Epaignes, Gauciel et Conteville ont fait le choix du granulé (pellet) pour chauffer certains de leurs bâtiments.
L’installation de Conteville vous a déjà été dévoilée dans un autre article. Les deux autres installations feront l’objet d’un article plus détaillé mais voici quelques éléments des projets accompagnés par l’ALEC27 :

Gauciel : Installation d’une chaufferie bois-granulés pour chauffer le groupe scolaire et la mairie. La mairie et une partie du groupe scolaire (50%) étaient chauffés au propane, le reste du groupe scolaire par des convecteurs électriques et un plancher chauffant électrique. Un réseau hydraulique a été installé dans la partie chauffée à l’électrique et la chaufferie propane a été agrandie pour accueillir la chaudière bois, son ballon d’hydro-accumulation (tampon) et le silo.

 

Epaignes :  Installation de deux chaudières bois-granulés pour une puissance totale de 96 kW pour chauffer le groupe scolaire. Celui-ci était constitué d’une partie ancienne (d’environ 1000m²) chauffée au fioul et d’une partie plus récente (environ 1000m²) chauffée par une PAC (Pompe A Chaleur). La chaufferie fioul qui abritait une chaudière en fin de vie à été agrandie pour installer les deux chaudières, le silo et le tampon. Une connexion sur la canalisation de la PAC sera réalisée afin d’optimiser son fonctionnement en hiver et de pouvoir secourir le bâtiment en cas de défaillance de la PAC.  Une partie des travaux d’extension de la chaufferie à été réalisée par l’équipe municipale. L’ensemble du projet a été réalisé pour environ 50 000 euros TTC.

Pourquoi ces communes ont elles choisi le granulé ?

Le faible encombrement des matériels permet la réutilisation des locaux existants ou l’aménagement à moindre frais.

En effet, les chaudières bois-granulés sont peu encombrantes : 2.5 m² au sol pour une chaudière de 100kW, 1.5m² au sol pour une chaudière de 60 kW. Ainsi, il est souvent possible d’installer une chaudière bois dans un chaufferie fioul. Reste la question du silo de stockage. Les silos textiles ont une emprise au sol de l’ordre de 3m² pour le plus petit avec une capacité de 2 tonnes à 7m² (6 tonnes) pour une hauteur sous plafond de 2m. En l’absence de place à l’intérieur, certains distributeurs proposent, sur le même principe que les cuves à fioul, des silo enterrables en PET. Il existe également des silos de stockage externes en acier galvanisé (d’une esthétique discutable) ou la possibilité de réaliser une construction légère en bois type abri de jardin pour abriter le silo.

En raison de leur faible encombrement et grâce aux solutions techniques mentionnées ci-dessus, ces installations ne nécessitent pas toujours de travaux de génie civil pour agrandir la chaufferie. Et si un agrandissement est nécessaire, les coûts peuvent être maitrisés.

 

Un surcout rapidement amorti par des coûts de fonctionnement réduits.

Quant au matériel, le surcoût de l’installation d’une chaudière granulés par rapport à une chaudière fioul haute performance est rapidement amorti par un combustible moins cher (55 à 60 euros le MWh livré) contre 95 euros TTC/MWh pour le fioul (source : www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr PEGASE, Septembre 2018).

Par ailleurs, le granulé est un produit industriel et normé donc très régulier, les chaudières granulés ont un fonctionnement fiable ce qui permet de minimiser les coûts de maintenance. La plupart du temps, les interventions du maitre d’ouvrage se limitent à vider le bac à cendres et à réceptionner le combustible. Les chaudières sont entièrement automatiques. Le convoyage du granulé depuis le silo vers le foyer et les paramètres de combustion sont contrôlés par un automate. Ce dernier peut être paramétré à distance depuis un smartphone.

 

Un geste pour l’environnement.

Le bois-granulé est une énergie locale, renouvelable, dont le bilan carbone de la combustion est neutre. La ressource bois est suffisamment abondante sur le territoire et les installations de transformation sont également bien implantées.

Carte des unités de production de pellets française en 2016

Évolution de la surface forestière Française

Le granulé est donc une alternative de choix aux énergies fossiles.

crédit photo:
IGN Education
http://propellet.fr
ALEC27.fr

 

15 novembre 2018
0 Commentaires/par

Chaufferie bois d’Epaignes ×

2 chaudières bois granulés de 48KWh chacune. Mise en service 2018. Silo textile.

Lire >
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *