Améliorer nos pratiques d’animateurs : retour sur l’échange entre professionnels de l’éducation à l’énergie et au climat

A l’initiative de l’ALEC 27 et de l’association d’éducation à l’environnement CARDERE, plusieurs professionnels de l’animation se sont retrouvés à la MJC de Bernay le 16 novembre pour échanger sur leurs pratiques et leurs outils d’éducation à l’énergie et au climat. La vingtaine de participants faisant partie du réseau CARDERE et d’associations de l’ex-basse-Normandie a traité des enjeux spécifiques de ces sujets pendant une journée.

L’énergie et le climat sont des thématiques qui intéressent de plus en2016-11-16-14-48-10-dmc-fz45 plus : même si elles ne sont pas les spécialités de la plupart des participants, nombre d’entre eux réalisent des interventions ponctuelles sur l’énergie ou le changement climatique. L’interconnaissance et le partage de pratiques est important afin que tous les professionnels s’enrichissent mutuellement de leurs savoirs et de leurs outils.

La journée s’est donc articulée en deux temps :

–          Présentation générale des enjeux de l’énergie et présentations de projets structurant la mise en place d’éco-actions dans les établissements scolaires ;

–          Présentation en petits groupes des outils d’animation développés par chacune des structures.

L’inventivité pédagogique des associations

Il faut tout d’abord noter l’impressionnante créativité de toutes les associations qui ont présenté leurs pratiques et outils tout au long de la journée :

–          Création de douches solaires, de pisteurs solaires, d’éoliennes Piggott et mise en place prévue d’un défi d’économie d’énergie dans les écoles primaires présentés par le CIER 14 ;

–          Création d’un module pédagogique d’explication et de passage 2016-11-16-14-27-49-dmc-fz45à l’action avec l’outil Climat nous d’jouer et la présentation de la malle Gaffatéwatts par CARDERE ;

–          Présentation d’un diagnostic énergétique avec les élèves, d’expériences expliquant le changement climatique et des méthodologies défi écol’énergie et défi Watt collège par l’ALEC 27 ;

–          Création d’un moulin à partir d’une roue de vélo, de supports visuels ludiques pour expliquer les énergies par le CREE ;

–          Organisation d’un séjour nature autonome pour Alegra ;

–          Présentation d’une exposition par l’AREN ;

–          Organisation d’une journée de sensibilisation avec projection de film, exposition en une dizaine de panneaux interactifs, un spectacle de théâtre sur la qualité de l’air et constructions concrètes de nichoirs, composteurs, etc., organisés par la MJC de Bernay dans le cadre de la COP 21…

Travailler en cohérence avec les territoires

Les participants ont noté que l’éducation à l’énergie et au climat a d’autant plus d’impacts qu’elle est demandée et structurée par les élus des territoires. Il est nécessaire que l’intérêt créé par l’accueil de la COP 21 à Paris soit poursuivi et accentué.

Les contraintes et les pistes de développement

En conclusion de cette journée, les participants ont pu exprimer leurs contraintes et les perspectives de développement qu’ils souhaitent donner à leurs actions.

Tous les participants se sont accordés à dire que la difficulté ou la technicité perçue des questions de l’énergie et du climat sont un frein à la mise en place de projets structurants dans les établissements scolaires ou les centres de loisirs.

D’autres contraintes ont trait au besoin d’outils adaptés à la mise en œuvre dans le cadre de temps d’activités périscolaires ou d’activités en extérieur. Il est à noter que les outils pédagogiques doivent être simples et transportables.

Les pistes de développement identifiées par les participants visent la mise en place d’actions sur les lycées, pour l’instant trop peu accompagnés et la question de la formation des formateurs (animateurs, directeurs de centre de loisirs, etc.).

16 décembre 2016
par