Atelier “Comment s’engager dans un projet EnR citoyen?”

Clément Bresciani d’Enercoop Normandie et des Vagabonds de l’énergie a présenté les projets “citoyens” d’énergie renouvelable. Sont considérées comme tels les projets qui comptent des citoyens dans la gouvernance des projets, en plus d’une participation financière, majoritaire ou non. Il sont à mettre en regard des projets “participatifs”, ouverts seulement au financement citoyen, sans permettre pour autant leur participation à la gouvernance.

Pour monter un projet citoyen d’EnR, il est nécessaire de créer une société qui porte le projet. Elle peut prendre différentes formes : SEM, SCIC, SAS, etc. Il est possible de se renseigner auprès des chambres de commerce et d’industrie sur toutes les formes juridiques qui existent, même si la forme choisie dépendra du groupe, de ses attentes, de ses besoins. L’association Energie Partagée est une des meilleures ressources pour se documenter et amorcer son projet. « Cela peut vous prendre un an, voire plus, pour choisir la forme juridique de votre projet, et c’est  totalement normal », explique Clément Bresciani. C’est pour cela que les sociétés sont souvent précédées d’une association de préfiguration.

Les EnR concernées par les participations citoyennes sont principalement le solaire, l’éolien, la méthanisation, l’hydraulique et le bois-énergie. « Les projets solaires sont de bons moyens de débuter dans les EnR citoyennes. Les études de risques coûtent peu cher et sont assez rapides, elles ne sont donc pas très risquées. Cela permet de mettre le pied à l’étrier, d’avoir un premier succès sur le territoire et ensuite de partir sur des projets plus longs. » poursuit Clément Bresciani.

« Afin de vous aider dans toutes vos démarches, Energie partagée est une association incontournable. Des animateurs Energie Partagée sont présents dans de nombreuses régions pour aider à l’émergence du projet, mais la région Normandie n’en est pas encore dotée. Votre société de projet peut tout de même adhérer à Energie Partagée et bénéficier de tous les retours d’expérience des autres porteurs de projets. »

Les dividendes générés par la vente d’énergie du projet sont rarement fléchés vers une lucrativité personnelle. Les bénéfices sont souvent fléchés vers le financement d’actions de sensibilisation aux économies d’énergie, ou vers l’émergence de nouveaux équipements de production.

« C’est une démarche qui peut venir des citoyens, d’une collectivité, ou même d’un acteur privé. En vous réunissant, en parlant autour de vous de votre envie, vous pouvez construire un groupe moteur de quelques personnes, suffisant pour mettre la machine en route et inclure d’autres acteurs au fur et à mesure du développement. Les ENR citoyennes sont un processus long, car concerté et portant sur une thématique relativement technique, mais c’est un défi démocratique et économique, un autre modèle proposé pour une gestion plus humaine et intelligente de notre énergie.




15 juillet 2019
0 Commentaires/par
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *