Contributions d’AMORCE au grand débat national

Présentation du réseau

Nous appartenons au réseau national AMORCE qui compte 900 adhérents parmi les collectivités locales et les acteurs territoriaux engagés sur les thématiques de la transition énergétique, de la gestion locale des déchets et du cycle de l’eau. Reconnu pour son expertise et son indépendance, il représente ses adhérents auprès des pouvoirs publics et permet un échange d’information et de retour d’expérience entre ses membres.

Le constat

Dans le cadre du Grand Débat, Amorce fait le constat positif que les questions de transition écologique mobilisent clairement les Français mais que les solutions structurantes, efficaces et pérennes tardent à émerger du débat. Dans le même temps un faisceau d’indices leur fait craindre une perte d’ambition et de moyens pour la France sur les grands objectifs de la transition écologique et énergétique. Pourtant, la protestation des Français contient aussi des revendications portant sur la maîtrise des factures d’énergie, l’accès aux services publics à des coûts acceptables, la création d’emplois ou le développement économique local que les politiques territoriales de transition écologique et énergétique sont capables de satisfaire.

La contribution d’Amorce

C’est la raison pour laquelle, après cette première période d’observation et d’analyse, AMORCE considère qu’une transition écologique des territoires de proximité, portée par les collectivités et financée par une part de la fiscalité écologique, est plus que jamais d’actualité. Cette transition écologique des territoires, qui peut et doit se décliner dans les domaines de l’eau, de l’énergie et des déchets, permettra ainsi de rendre la fiscalité écologique plus juste, plus incitative que punitive et plus efficace, en affectant les recettes à la transition écologique. Plus proche des Français, cette transition serait protectrice de pouvoir d’achat, responsable, génératrice d’emplois, de développement économique et de solidarité entre les Français, et entre le monde urbain et rural.

Pour alimenter le débat, AMORCE a produit les quatre fiches synthétiques suivantes:

6 mars 2019
par