Economies d’énergie, projet de réhabilitation … le dispositif « Conseil en Energie Partagé » fait ses preuves à Guichanville

Commune faisant partie du Grand Evreux Agglomération, Guichainville compte environ 2700 habitants. Elle possède une dizaine de bâtiments publics : écoles maternelle et primaire, maison des associations, maison médicale, mairie, bibliothèque, salle polyvalente, centre de loisirs … Pour maîtriser la consommation énergétique de ces bâtiments, la commune a fait appel, depuis février 2013, aux compétences d’un CEP (Conseiller en énergie partagé).

Un dispositif mis en place par l’ADEME et porté par l’ALEC 27

Les communes de 2 000 à 10 000 habitants contribuent à 27 % des consommations d’énergie des collectivités locales alors qu’elles représentent seulement 10 % des communes. Pour les aider à réduire leurs dépenses d’énergie, l’ADEME a créé le dispositif de Conseil en Énergie Partagé (CEP), qui consiste à proposer à plusieurs communes réunies les compétences d’un technicien spécialisé en énergie. Proposé aux villes de moins de 10 000 habitants, il les accompagne dans leur démarche de gestion et de maîtrise de l’énergie en les aidant à faire les bons choix.

L’Agence Locale de l’Energie et du Climat de l’Eure s’est donc vue confier cette mission grâce aux partenaires et financeurs : l’ADEME et la Région Haute-Normandie avec le Grand Evreux Agglomération qui bénéficie ainsi de ce dispositif sur son territoire.

Un travail de proximité auprès des communes

Pour en savoir un peu plus sur ce dispositif, nous nous sommes rendus dans la commune de Guichainville qui bénéficie du CEP depuis plus d’un an. Les élus de la commune de Guichainville sont unanimes sur un point : le CEP assure un suivi des consommations énergétiques des bâtiments de la commune de manière efficace. Le CEP accompagne également Guichainville pour les projets de construction et de réhabilitation qu’elle souhaite mettre en place.

Comment ont-ils connu le dispositif CEP ? David TOUZEE (Conseiller en Energie Partagé du Grand Evreux Agglomération) est allé présenter sa mission directement devant le maire (François BIBES) et plusieurs conseillers municipaux. La présentation du dispositif était axée sur les avantages que cela représentait en termes d’économie d’énergie et de coût. Après validation par tous les élus, il a été convenu de la nécessité pour la commune de bénéficier d’un CEP. Après une signature de convention entre l’ALEC 27 (structure porteuse), le Grand Evreux Agglomération et la commune de Guichainville pour une durée de 3 ans (de 2013 à 2016) et pour un coût de 1 €/habitant et par an, le CEP a pu commencer son travail.

Le travail du CEP est rendu possible, quotidiennement, grâce à un travail de collaboration avec la commune. A Guichainville, le CEP est accompagné d’un technicien (M. Pichon), référent pour les bâtiments, et des élus (le maire, M. BIBES et un de ses adjoints, Monsieur POIRIER).

Témoignage sur la commune de Guichainville

M. POIRIER, adjoint au maire : « Lorsque M. David TOUZEE est venu nous présenter le dispositif en conseil municipal, il a été décidé à l’unanimité de signer une convention pour bénéficier du CEP à Guichainville. En effet, nous avions notamment une explosion des consommations de notre Maison des Associations. M. TOUZEE a pu détecter les problèmes spécifiques à ce bâtiment qui venaient entre autres de problèmes de facturation depuis plusieurs années. Grâce au travail quotidien du CEP, de sa force de propositions et de son investissement, nous avons également pu profiter de ses compétences techniques afin d’avancer sur des projets de rénovation (réhabilitation de l’école maternelle en passif). Ce qui facilite nos rapports au quotidien et notre collaboration c’est l’accessibilité et la disponibilité du CEP ainsi que sa capacité d’expliquer clairement la technicité de certains projets ou bilans énergétiques réalisés. Les 1ers résultats financiers sur notre commune sont très importants, de l’ordre de 36 000€ d’économies. Les élus sont satisfaits d’une convention triannuelle car cela permet d’assurer un suivi des bâtiments et des projets :

  • Etat des lieux,
  • Suivi des projets,
  • Retour sur les économies d’énergie et les économies financières réalisées.

Nous sommes très satisfaits du travail de Mr TOUZEE et que la commune ait pu bénéficier de compétences telles que celles-ci. Les résultats ont été immédiats pour nous et nous allons avancer sur de nouveaux projets (extension de l’école maternelle au niveau passif) grâce l’œil expert du CEP. Nous sommes donc convaincus de la nécessité pour des communes comme la nôtre de recourir à un tel dispositif.»

Au quotidien, le travail du CEP se matérialise comme suit :

  • Faire l’inventaire du patrimoine communal,
  • Collecter les données nécessaires à la réalisation d’un bilan énergétique,
  • Réaliser un bilan énergétique des bâtiments publics,
  • Analyser les priorités de travaux ou de projets au niveau de la commune,
  • Suivre les projets et orienter les actions.

Des réunions de synthèse ainsi que des contacts téléphoniques avec les référents dans la commune sont nécessaires pour bien faire avancer les choses. Comme le disait Mr Poirier à Guichainville : « Il est important que le CEP soit accessible, disponible et qu’il soit un facilitateur d’explication pour les termes techniques. Il est aussi primordial qu’il puisse orienter la commune en positionnant les priorités et en donnant son avis sur certains projets. »

Le dispositif paraît encore peu connu par les communes alors qu’il offre de sérieux avantages : économies d’énergie et économies financières. Sur le Grand Evreux Agglomération, cinq communes sont suivies par le CEP : Guichainville, Les Ventes, Sacquenville, Gauville la Campagne, Cauge.

Pour plus d’informations, contactez nos Conseillers en Energie Partagée.

Crédit photo : ALEC 27

 

18 avril 2014
par