Faire mieux que la RT2012, et pourquoi pas !

Pour être plus performant que la réglementation RT2012, deux nouveaux labels devraient voir le jour pour garantir un niveau de performance dépassant la réglementation obligatoire.

Ces deux nouveaux labels HPE et THPE viendront compléter la RT2012 en vous permettant de rendre votre habitation plus performante et peu énergivore.

 

Alors quelles sont les exigences demandées ?

La réduction des consommations d’énergie primaire et le coefficient Bbio devront être inférieurs respectivement de 10% et 20% aux normes fixées par la RT2012.

Cela correspond, en maison individuelle pour notre région, à une consommation moyenne maximum (CEP.max) de 54 kWhep/m².an pour le label HPE et à 48 kWhep/m².an pour le THPE.

Pour le moment ces labels ne sont pas encore publiés officiellement et certains paramètres ne sont pas totalement définis comme « l’étanchéité à l’air » qui pourrait être renforcée.

Les labels HPE et THPE seront probablement intégrés  à d’autres certifications multicritères, ils ne seront donc pas livrés seuls, mais associés à ces autres certifications comme le respect de l’environnement, la gestion écologique du chantier, la sécurité de l’installation électrique, gaz, etc…

Ces certifications seront établies par des organismes spécialisés type : Cequami ou Promotelec pour l’habitat individuel.

 

 

 

Pour le moment il n’est pas envisagé d’aide fiscale pour ces habitations performantes, même si l’obtention d’un label HPE ou THPE génèrera un surcoût, malgré tout limité.

Les espaces info-énergie pourront vous renseigner sur les aides possibles pour la prise en compte de ces performances, à condition que les textes évoluent.

 

Tableau récapitulatif en maison individuelle

Le coefficient Bbio est exprimé en points. Plus le nombre est élevé, moins l’enveloppe du bâtiment est performante d’un point de vue thermique.

(*) Par rapport à l’indice Bbio max indiqué dans la RT2012

 

 

A terme, il n’est pas exclu également d’assister à l’arrivée de nouveaux labels pour l’ancien rénové !

Probablement, pour arriver à un bon niveau de performance en rénovation globale, la sélection des entreprises compétentes ne sera pas suffisante.

Une prestation d’assistance à  maîtrise d’ouvrage (AMO) pourra s’avérer intéressante afin de coordonner les différents corps de métiers : vous pourrez faire appel à un architecte spécialisé dans les rénovations énergétiques ou à des groupements d’artisans qui commencent à s’organiser sur notre territoire.

Concrètement, vous signerez avec l’assistance à maîtrise d’ouvrage un marché de travaux global et forfaitaire, ce qui permettra de garantir à la fois le prix et les délais de votre projet. Dans le cadre d’une rénovation globale de l’enveloppe de votre habitation, il est tout à fait envisageable de diviser par deux ou trois la facture énergétique annuelle.

 

Les espaces info-énergie pourront vous renseigner sur ces nouveaux réseaux qui se mettent en place sur notre territoire et sur la pertinence de vos travaux en termes de retour sur investissement.

Pour contacter l’ALEC27 :  tel 02 32 59 25 70 ou e-mail  “contact@www.alec27.fr”

 

http://www.cequami.fr/construire-sa-maison/maison-basse-consommation/projet-bbc/label-hpe-certification-effinergie/

Crédit photo : ALEC 27
6 juin 2013
par