L’ARA (Auto-Réhabilitation Accompagnée)

Dans le cadre de la Fête de l’Energie, nous avons récemment organisé la visite d’une maison sur Vernon en Auto-Réhabilitation Accompagnée. L’objet de cet article est de vous présenter ce système encore assez  méconnu du grand public.

D’une part, les enjeux de la rénovation au niveau national sont forts puisque le secteur des bâtiments représente 24 % des émissions de Gaz à effet de serre (GES) et 44 % de la consommation finale d’énergie. Pour atteindre l’objectif national de division par quatre des émissions de GES en 2050, pas d’autre solution que d’engager une rénovation massive des logements existants. D’autre part, certains particuliers qui ont des rénovations à faire dans leur habitat préfèrent, souvent pour des questions financières, faire eux-mêmes les travaux dans leur habitat. Mais, en fonction du bâti les techniques de rénovation peuvent être très différentes voire opposées; par manque de connaissances, la réhabilitation peut parfois pêcher et avoir des conséquences très dommageables: apparition d’humidité, problèmes structurels, ….

C’est en partant de ce constat qu’est née l’ARA pour proposer aux particuliers un accompagnement adapté. Le réseau REPAAR (Réseau Pluriel des Accompagnateurs de l’Auto-Réhabilitation) s’est formé pour accompagner, structurer et répondre aux besoins des opérateurs de l’ARA.

 

C’est un projet national lancé en avril 2016 et co-animé par les Compagnons bâtisseurs et l’association Oïkos (éco-habitat). Un des objectifs est de passer du stade de l’expérimentation de nouvelles formes de coopération à leur développement. Ce changement d’échelle nécessite la structuration d’un réseau national . Les opérateurs accompagnateurs peuvent être des professionnels du bâtiment mais aussi, selon les besoins, le type de logement, le milieu (rural ou urbain), … des opérateurs associatifs relevant de l’ESS ou non. Le Réseau a recensé 600 opérateurs sur l’ensemble du territoire et 140 structures. Sur notre territoire Normand c’est Association Régionale de Promotion de l’Eco-construction, ARPE, qui est le pivot et animateur de ce réseau.

Ainsi, les particuliers qui le désirent sont suivis par un de ces opérateurs ARA et s’entendent avec lui sur la part qu’ils souhaitent prendre aux travaux :

Dans une approche globale, à la fois écologique, économique et qualitative, mais surtout participative et enrichissante, l’artisan accompagnateur, apporte son œil de professionnel pour conseiller (choix des matériaux et techniques de mise en œuvre ), valider la faisabilité, planifier et budgéter les travaux, métrer et quantifier les matériaux et matériels nécessaires. Il assiste, ensuite, et selon le souhait d’investissement (physique) des particuliers dans leur projet, pour la réalisation de leurs travaux (accompagnement sur toute la durée de réalisation, ou interventions ponctuelles sur des étapes clefs du projet), apportant son savoir-faire, une main d’œuvre professionnelle et une assistance matériels si besoin.

L’avantage est d’avoir une rénovation qui respecte les règles de l’art et permet de diminuer la facture globale.

Sur ce chantier vernonnais, c’est Boris Bourget, artisan accompagnateur, qui suit les travaux (MA&I Rénovation ; il fait partie de la Coopérative d’Activité et d’Emploi pour les métiers du bâtiment, Les Chantiers de demain).  Il est intervenu pour apporter conseils et appuis techniques et matériels en phase réalisation du premier volet de travaux (isolation et aménagement des combles) sur une base de 8 jours définie au préalable avec les propriétaires. Il a consacré ainsi une journée par semaine au chantier permettant ainsi aux particuliers de lancer une mise en œuvre avec son appui et de terminer ensuite seuls jusqu’à la semaine suivante.Une organisation rassurante car l’artisan apporte ses conseils en matière de mise en oeuvre, vérifie et corrige le travail réalisé et motivante car elle encourage à avancer les travaux jusqu’à la prochaine rencontre.

L’article du Démocrate Vernonnais du 18 octobre 2018

Pour les particuliers qui seraient intéressés par l’ARA, l’ARPE est le coordonnateur du réseau REPAAR en Normandie et pourra vous mettre en contact avec les opérateurs ARA de terrain. L’ALEC 27,  est l’un des opérateurs de suivi et d’accompagnement de projet ; n’hésitez pas à nous contacter pour des conseils d’ordre technique et sur les aides financières (à voir au cas par cas, car encore très peu d’aides mobilisables en cas d’auto-rénovation).

 

Pour aller plus loin:

Le projet REPAAR

Le site des Compagnons bâtisseurs

Le site d’Oïkos

22 octobre 2018
0 Commentaires/par
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *