Le photovoltaïque : ne tombez pas dans le panneau ! (Partie 1/2)

Attention au démarchage abusif

Notre équipe de Conseillers recense ces derniers temps beaucoup  de demandes venant de particuliers qui ont été démarchés par des entreprises promettant des gains économiques et énergétiques alléchants pour la pose de panneaux photovoltaïques sur la toiture de leur logement. Bien souvent ces personnes viennent nous voir après avoir signé un devis ou un bon de commande et souvent le délai de rétractation est dépassé. Dans ce cas nous ne pouvons plus que conseiller au particulier de bien isoler sa maison et de réduire sa consommation d’électricité.

Le particulier est également submergé par des sollicitations sur les réseaux sociaux et des publicités sur internet, promettant des aides financières ou des gains financiers énormes pour le montage de panneaux photovoltaïques.

En règle générale, nous vous conseillons de décliner ces sollicitations téléphoniques. Orientez-vous vers des entreprises locales, disposant du label ‘Reconnu Garant de l’Environnement’ (RGE), qui peuvent vous faire visiter des chantiers en cours et/ou réalisés près de chez vous.

Qu’en est-il alors des aides financières ?

Dès 2010, le gouvernement français a accordé un crédit d’impôt important de 50 % sur les panneaux photovoltaïques. Mais depuis les avantages n’ont cessé de diminuer. Le taux du crédit d’impôt en 2013 n’est plus que de 11 %, puis nul depuis 2014.

Une distinction est faite entre les panneaux photovoltaïques, produisant de l’électricité, et les panneaux solaires, produisant de la chaleur.

Le guide des aides financières 2018 de l’ADEME précise que les chauffe-eaux solaires individuels ou systèmes solaires combinés ou PVT (système hybride photovoltaïque et thermique) sont éligibles à un Crédit d’Impôts dans la limite d’un plafond de dépenses par m2 de capteurs de :

– 1 000 € TTC pour les capteurs solaires à circulation de liquide produisant uniquement de l’énergie thermique,

– 400 € TTC pour les capteurs solaires à air produisant uniquement de l’énergie thermique,

– 400 € TTC pour les capteurs solaires à circulation de liquide hybrides produisant de l’énergie thermique et électrique (dans la limite de 10 m2),

– 200 € TTC pour les capteurs solaires à air hybrides produisant de l’énergie thermique et électrique (dans la limite de 20 m2).

S’agissant de l’acquisition d’équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable, la facture de pose devra mentionner la surface en mètres carrés des équipements de production d’énergie utilisant l’énergie solaire thermique et l’entreprise installatrice doit être obligatoirement RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

En tant que particulier, vous bénéficierez d’une TVA à 10% pour l’achat et la pose du matériel si les travaux sont réalisés par un professionnel RGE. Le logement doit être achevé depuis plus de deux ans et la puissance nominale de l’installation solaire inférieure ou égale à 3 kW.

Ensuite, vous pouvez bénéficier d’une prime à l’investissement, si vous avez opté pour l’autoconsommation.

Cette prime est dégressive tous les trimestres en fonction des volumes de demandes de raccordement et elle est versée sur 5 années au producteur. Elle est fixée à :

  • 0.39 €/Wc pour une installation < ou égale à 3kWc
  • 0.29 €/Wc pour une installation entre 3 et 9 kWc
  • 0.19 €/Wc pour une installation entre 9 et 36 kWc
  • 0.09 €/Wc pour une installation entre 36 et 100 kWc

Un kWc équivaut environ à 4 panneaux solaires.

Prix de rachat de l’électricité photovoltaïque

Lorsque vous vendez votre production d’électricité à votre fournisseur, il vous l’achète à des prix variables selon la puissance installée.

Type d’installation                                   Puissance kWc     Tarifs du 01/10 au 31/12/2018

Intégration au bâti (sans prime)                     ≤ 3 kwc                       18.59 €c

ou intégration simplifiée                                  ≤ 9 kwc                       15.82 €c

Non intégré au bâti                                           ≤ 36 kwc                     12.07 €c

Non intégré au bâti                                          < 100kWc                   11,19 €c

 

 

30 octobre 2018
0 Commentaires/par
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *