Léon Blum à Val-de-Reuil : une école bouillonnante d’idées !

L’école Léon Blum s’est engagée pour participer à la troisième édition du défi écol’énergie. Financé par la ville de Val-de-Reuil, le défi est mené par les professeurs de l’école ainsi que les élèves d’une classe référente bénéficiant d’un accompagnement de l’Agence Locale de l’Energie et du Climat 27 (ALEC 27).

A l’issue de 5 demi-journées d’animation, les élèves ont ainsi conçu une exposition restituant l’ensemble des savoirs acquis en matière d’économie d’énergie et rappelant l’importance d’appliquer ces comportements simples au quotidien.

Transformer les économies d’énergie en art

Les élèves ont choisi de restituer les éco-gestes sous forme d’exposition. Ils ont choisi les thèmes (eau, électricité, déchets et présentation du défi), les illustrations qu’ils ont réalisé par eux-mêmes, à l’aide de leur imagination ou en s’aidant de modèles qu’ils ont adapté. Les affiches sont remplies d’humour et de messages capitaux à transmettre aux jeunes générations actuelles. Ainsi, un message humoristique (‘serrez-moi fort’) apparaît sous le dessin d’un robinet.

WP_20160325_15_44_25_Pro-1000x564

Les élèves ont disposé leurs affiches dans le hall de l’école et toutes les classes de l’école ont pu bénéficier de leurs explications. En effet, les élèves viennent s’asseoir sur les marches du hall et écoutent avec attention leurs pairs.

« Les élèves sont en totale autonomie lorsqu’ils présentent leurs affiches et les éco-gestes aux autres classes » explique Mme Cantraine, professeur de la classe pilote dans l’école. « La première fois, cela n’était pas évident pour eux, mais maintenant, ils sont tout à fait confiants et heureux de présenter leur travail. »

« On voit qu’ils maîtrisent leur sujet » complète une professeur de CP de l’école. « Mes élèves ont réellement apprécié leur présentation. Maintenant, mes élèves me rappellent qu’il faut bien éteindre les lumières pendant les récréations ! » conclue-t-elle en riant.

WP_20160325_15_35_50_Pro-1000x564

Mme Cantraine a également lancé une dynamique autour d’un travail sur les déchets en réalisant de petites sculptures avec des boîtes de camembert et des rouleaux de papier toilette récupérés. « Un projet sera également monté avec une intervenante spécialisée dans les arts plastiques » précise-t-elle. Les affiches précisant la distinction entre la poubelle ‘papier’ et ‘autres’ ont aussi été décorées par les élèves.

Une équipe pédagogique impliquée et dynamique

Le directeur de l’école, M. Devaux, soutient activement le défi et la diffusion des éco-gestes depuis le lancement du défi. Un point recyclage (cartons, papiers, piles, bouchons) a été construit dans la salle des professeurs. Les élèves de la classe pilote rappellent la présence de ces poubelles à tous les élèves de l’école lors de leur présentation.

Une poubelle noire est sortie et rentrée à chaque récréation car la mise en place du plan vigipirate dans les écoles a privé ses dernières de leurs poubelles dans les cours. De fait, les cours de récréations étaient rapidement devenues jonchées de déchets. « Les élèves de la classe de M. Devaux s’étaient organisés pour ramasser les déchets avec des gants et des gilets jaunes mais maintenant, de nombreux autres élèves participent et les aident. » raconte Mme Cantraine.

WP_20160325_15_42_06_Pro-1000x564

Le directeur de l’école amène l’ensemble des vêtements perdus de l’école à l’Armée du salut tous les ans et s’est engagé à organiser, aidé par Mme Cantraine, une collecte de jouets qui seront également donnés à l’Armée du salut à la fin de l’année.

L’école est également équipée d’un garage à vélo sécurisé (grillagé et fermé à clé) qui permet à une vingtaine d’enfants de pouvoir choisir de venir à vélo à l’école.

Sans l’appui et l’exemplarité des équipes pédagogiques, les élèves ne s’investiraient pas de façon aussi importante que ce qui a pu être constaté dans le cadre de ce défi. L’exemplarité est essentielle pour susciter l’engagement des élèves mais également leur confiance : les paroles sont suivies d’actions. Petit à petit, les élèves sont responsabilisés par rapport à leur environnement et à l’usage qu’ils font de l’énergie.

Adopter les habitudes et les comportements écocitoyens qui nous permettent de vivre dans un environnement plus sain et respecté : c’est un objectif atteint pour Nolwenn Léostic, chargée de mission éducation à l’Agence Locale de l’Energie et du Climat de l’Eure. « Il est nécessaire de montrer aux enfants leurs capacités d’actions, même si elles sont limitées car aucun petit geste, lorsqu’il est répété et partagé, n’est réellement petit. Changer doucement, c’est la clé de la réussite pour changer sûrement. Je suis heureuse que les professeurs s’impliquent autant car cela signifie qu’ils pourraient eux-mêmes se prêter au jeu dans leur quotidien et pourquoi pas adopter de plus en plus d’éco-gestes au fur et à mesure du temps ! » se réjouit-elle.

Crédits photographiques : ALEC 27.

5 avril 2016
par

Participation au Défi écol’énergie 2015/2016 ×

Ecole Léon Blum de Val de Reuil

Lire >