Territoires à énergie positive pour la croissance verte : 8 lauréats en Haute-Normandie !

Lundi 9 février 2015, au cours d’une conférence de presse, Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, a dévoilé la liste des lauréats de l’Appel à Initiatives200 Territoires à Energie Positive pour la Croissance Verte” (TEPCV), lancé en septembre dernier, en marge du projet de loi sur la transition énergétique.

Fin décembre, 528 collectivités (communes, communautés de communes, Agglomérations et Pays) de France Métropolitaine et des territoires d’outre-mer avaient déposé une candidature complète.

Devant la difficulté de départager les candidats, ce ne sont pas 200 mais 212 territoires qui ont été retenus par le Ministère, dont 8 en Haute-Normandie.

Dans l’Eure, 2 collectivités connues pour leur action en faveur de la maîtrise de l’énergie ont décroché le précieux sésame :

  • Le Conseil Général de l’Eure
  • La Communauté d’Agglomération Seine-Eure

Elles recevront chacune un soutien financier minimal de 500 000 euros et pouvant atteindre 2 millions d’euros, en fonction de la qualité de leurs projets et de leur adéquation avec les objectifs de la Loi sur la transition énergétique. Cette aide devra permettre d’accélérer la mise en œuvre de solutions visant à réduire la consommation énergétique, à développer les énergies renouvelables et à mobiliser la population locale.

Encouragé pour ses efforts, le Grand Evreux Agglomération obtient le statut intermédiaire de “Territoire à énergie positive en devenir. L’assistance technique et financière du Conseil Régional, de l’ADEME et de la DREAL devrait lui permettre de compléter sa candidature et de rejoindre très bientôt le cercle des Territoires à énergie positive pour la croissance verte.

De l’autre coté de la Seine, la Seine-Maritime affiche pas moins de 6 lauréats :

  • La Communauté de Communes Caux Vallée de Seine,
  • La Communauté d’agglomération Dieppe Maritime,
  • La Communauté d’agglomération Havraise,
  • La Ville de Rouen,
  • La Ville de Malaunay,
  • La Ville de Petit-Quevilly,

Autre particularité, le Syndicat Mixte des ordures ménagères de la région d’Envermeu sera accompagné dans le cadre d’un Contrat Local de Transition énergétique pour la mise en œuvre d’un projet spécifique de gestion des déchets (et non pour une démarche globale de territoire).

Rappelons cependant que le mouvement des Territoires à énergie positive ne date pas d’hier. Depuis juin 2011, le Comité de Liaison des Energies Renouvelables (CLER) anime le réseau TEPOS, composé de territoires ruraux visant à réduire au maximum leurs dépenses énergétiques et à substituer l’utilisation de ressources fossiles par des ressources locales et renouvelables.

Le réseau TEPOS insiste davantage sur la dimension “pluri-acteurs” de la transition énergétique et sur la nécessité de créer de nouvelles activités au sein des territoires ruraux.

Pour aider chacun à faire le point sur les territoires à énergie positive, qu’ils soient TEPOS ou TEPCV, l’ALEC 27 et l’AREHN viennent de publier une brochure à l’attention des décideurs et des porteurs de projets.

Pour télécharger cette brochure : Pdf

Pour consulter la liste complète des 212 territoires à énergies positive pour la croissance verte : Pdf

Pour plus d’informations, contactez notre Chargée de Mission accompagnement des démarches territoriales énergie-climat.

Crédit photos : MEDDE ; AREHN-ALEC27
10 février 2015
par