Mise en œuvre de l’extinction nocturne à St-Ouen du Tilleul

 

M. Aubourg, Maire de la commune de St Ouen du Tilleul, bourg de 1 500 habitants situé sur le plateau du Roumois est soucieux des dépenses énergétiques de sa commune.

M. Le Maire a fait appel courant 2016 à la mission de Conseil en Energie Partagé de l’ALEC 27 pour dresser un bilan énergétique qui a été réalisé sur la période 2013 – 2015.

Suite à ce bilan énergétique, il a été confirmé que l’éclairage public représentait un poids important de la dépense énergétique avec une part en augmentation constante sur cette période.

En effet, la part de l’éclairage public atteint 28 % des consommations énergétiques de la commune et 38 % des dépenses en 2015, part supérieure à la moyenne nationale des communes de cette taille de l’ordre de 20% à 25% en consommations et de 25 à 30 % en dépenses (enquête ADEME 2012)1.

C’est une dépense moyenne par habitant de 14 € en 2015 contre 10 € par habitant en moyenne nationale pour cette taille de commune.

Comme toutes les communes, St Ouen du Tilleul est confrontée à l’augmentation constante du kWh (+ 15% sur cette période pour la commune) mais aussi à l’augmentation régulière des points lumineux, suite à l’accroissement des constructions.

La commune a engagé un plan de rénovation d’amélioration technique de son parc d’éclairage public (ex : remplacement des lampes au mercure par du sodium ou des LED) mais il faudra plusieurs années compte tenu des moyens budgétaires pour le rénover totalement (275 points lumineux).

C’est pourquoi, Monsieur Le Maire a fait appel à la mission DTEC (Démarches Territoriales Energie Climat) de l’ALEC 27 pour organiser une réunion avec les habitants de la commune sur un projet d’extinction nocturne : solution efficace pour réaliser rapidement des économies importantes,  mais aussi bénéficier des atouts de l’extinction nocturne dans le domaine de la biodiversité par exemple.

Une invitation a été lancée auprès des habitants de la commune pour une soirée d’échanges le 4 avril dernier et plus d’une trentaine de citoyens ont répondu présents.

Après une introduction par Monsieur Aubourg et un rapide rappel du bilan énergétique par M. Mathieu (Conseiller en Energie Partagé), Mme Atinault (DTEC – ALEC 27) a développé le sujet, les différents scénarii, atouts et contraintes possibles et fait témoigner deux élus de communes de l’Eure déjà engagées dans l’extinction nocturne : M. Papavoine, Adjoint au Maire de Bouafles et M. Moreno, adjoint au Maire de Brionne.

Face aux questions habituelles concernant une éventuelle augmentation de l’insécurité, l’un comme l’autre n’ont constaté aucune augmentation des délits depuis le passage à l’extinction nocturne et même une baisse des nuisances sonores et petites dégradations.

M. Fossé, lieutenant de gendarmerie sur le secteur, également présent à la tribune a d’ailleurs rappelé que la très grande majorité des délits relevés chez les particuliers avaient lieu le jour.

Il n’y a pas de statistiques spécifiques actuellement au plan national entre les communes pratiquant l’extinction nocturne et les autres mais M. Fossé a confirmé qu’au plan national les impressions étaient les mêmes : pas d’augmentation des délits ni des accidents de la route.

En dehors de la problématique des délits, des questions intéressantes ont été posées telles que :

          Gestion de l’extinction à la frontière des deux communes, voire de deux départements comme à St Ouen du Tilleul ?

          Gestion de la sécurité piétonne et routière, en particulier par rapport à la départementale assez fréquentée qui traverse la commune ?

          Questions et échanges par rapport à la faune et à la biodiversité, le concours national « Villes et Villages étoilés » 2.

Au final, l’assistance est plutôt favorable à cette expérimentation.

Monsieur Le Maire confirme donc sa très prochaine mise en œuvre sur la base de l’un des scénarii présentés. L’extinction aura lieu de 23h à 5h du matin et devrait générer une économie de 9 000 €/an.

Une expérimentation va démarrer pour une durée de six mois.

 

 1 – Moyennes nationales : Synthèse ADEME sur les consommations d’énergie et patrimoine communal (http://www.ademe.fr/energie-patrimoine-communal-enquete-2012)

 2 – Le concours « Villes et Villages étoilés » est animé par l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturne.

Il récompense les collectivités pour leurs efforts en matière de maîtrise de l’éclairage public et de de protection de la biodiversité nocturne (202 communes labellisés en décembre 2015).

21 avril 2017
par