Poêle de masse : naissance du projet (2/5)

Toutes les deux semaines, l’Espace Info-Energie de Louviers vous fait découvrir un équipement innovant de chauffage au bois à travers une série d’articles.

Témoignage et rédaction par Mr Dominique Boucherie.

Que penser d’un individu qui envisagerait de chauffer son habitation uniquement avec du bois : s’agit-il d’un avant-gardiste, d’un environnementaliste, d’un rétrograde et pourquoi pas d’un futuriste ?

La période fioul avec appoint bois

Nous chauffions notre habitation avec du fioul domestique. Pour des raisons économiques, nous avons installé un foyer bois comme appoint et consommions alors 12 stères de bois et 1500 litres du précieux liquide.

Au moment de la flambée, la température de la pièce pouvait atteindre facilement 25°C,  mais redescendait tout aussi vite. Parfois, je me levais la nuit pour ajouter quelques bûches.

Les parois très chaudes du foyer en fonte engendraient d’importants mouvements d’air chaud qui asséchaient l’air, soulevaient la poussière, irritaient les asthmatiques et noircissaient les plafonds. Pour brûler un bois sec, nous stockions un an d’avance soit 24 stères de bois.
Le foyer bois disposait d’un rendement d’environ 60% à allure nominale de chauffe. Cela veut dire qu’au mieux, 4.8 stères de bois étaient jetées dans l’atmosphère. C’est une vision optimiste parce qu’en fait, pour bénéficier du feu continu, l’alimentation en air est réduite au minimum. Le rendement du foyer chute encore et le bois est très mal consumé.

Premières réflexions sur l’autonomie énergétique

A la recherche de solutions plus économiques, plus écologiques, plus passives, nous nous sommes intéressés aux solutions du moment.

Nous avons écarté la solution poêle à granulés. Nous pensions que le prix du granulé était étroitement lié au transport et donc à l’usage de ressources non renouvelables. A l’époque, le système était peu fiable et les moteurs bruyants.
Nous avons écarté la chaudière à bois : l’investissement était trop important et l’espace non adapté.
Nous avons partiellement écarté le chauffage solaire. En effet, l’ensoleillement diminue précisément les mois où le besoin en chauffage est le plus élevé. Il est possible d’augmenter la surface des capteurs, l’investissement devient énorme et les calories sont trop présentes au moment précis ou vous en avez le moins besoin : l’été.

A l’issue de nombreuses recherches sur Internet liées à l’efficacité énergétique des bâtiments, je suis tombé sur un document qui a retenu toute mon attention :
« Logements à faibles besoins en énergie – Guide de recommandations et d’aide à la conception » écrit par le Cabinet Olivier SIDLER.

Img source : bien-bricoler.maison.com

Sans prétention, ce guide définit des principes de construction simples, compatibles avec les contraintes financières et techniques du logement social.
Enfin ! nous tenions une piste susceptible de nous conduire à l’autonomie énergétique. C’est ainsi que nous avons projeté la construction d’une habitation dotée d’une architecture climatique, moins dispendieuse en énergie, optimisant les apports solaires, capable de stocker les calories captées, réduisant les déperditions et construite autour d’un poêle de masse à énergie bois.

Vous pouvez contacter l’ALEC27 au 02 32 59 25 70 ou par e-mail  “contact@www.alec27.fr”. Vous pouvez réagir sur cet article (commentaires), apporter votre expérience, nous sommes là pour progresser et échanger !

Pour consulter les différents articles de cette série sur le chauffage que nous avons publiés :

Poêle de masse : un système de chauffage peu connu (1/5)

 Poêle de masse : conception de la maison (3/5)

 Poêle de masse : mise en œuvre pratique (4/5)

Poêle de masse : retour sur les consommations (5/5)

Et aussi :

Poêle ou insert : critères de choix économiques et écologiques (1/2)

Poêle ou insert : critères de choix techniques (2/2)

10 février 2015
3 Commentaires/par
3 réponses
  1. duyck
    duyck dit :

    a un terrain a bourgtheroulde en projet 4 a 5 maisons positives plus permaculture cherche associe et poele de masse a autoconstruire a champdolent 0609046121

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] précédents articles publiés :Poêle de masse : un système de chauffage peu connu (1/5)Poêle de masse : naissance du projet (2/5) Poêle de masse : conception de la maison (3/5) Poêle de masse : mise en œuvre pratique […]

  2. […] !Pour consulter les différents articles de cette série sur le chauffage que nous avons publiés :Poêle de masse : naissance du projet (2/5) Poêle de masse : conception de la maison (3/5) Poêle de masse : mise en œuvre pratique […]

Les commentaires sont désactivés.