Retour sur la journée Haie Energie

Le 6 avril dernier, à l’initiative de la Communauté de Communes du Canton de Broglie en partenariat avec la Chambre d’Agriculture de l’Eure, s’est déroulée une journée d’information sur la valorisation de la haie en tant que ressource énergétique locale, économique et renouvelable.

CCRIL

Dans le cadre de son projet de territoire 2007/2013, la Communauté de Communes du Canton de Broglie a décidé de mettre en œuvre une filière bois-énergie basée sur l’exploitation des haies.

Ce choix se justifie par les multiples atouts de la haie :

  • Le maintien de l’identité bocagère du territoire en assurant la valorisation de la haie et la rémunération de son entretien.
  • La production d’une énergie renouvelable, locale et économiquement compétitive.
  • La réduction des émissions de gaz à effet de serre en se substituant aux énergies fossiles.
  • Le maintien et la création d’emplois locaux non délocalisables.
La chaudière bois du CCRIL de 100 kW

Une étude menée par la Chambre d’Agriculture de l’Eure a permis de démontrer que la ressource est présente et qu’un certain nombre de bâtiments ou d’habitations pourront s’équiper de chaudières au bois déchiqueté issu des haies.

 

Lors de cette journée plusieurs intervenants ont permis d’éclairer l’auditoire sur l’intérêt de cette filière :

  • Anne-Marie Toulouse, Vice-présidente en charge du développement économique et du  tourisme de la Communauté de Communes a expliqué l’historique et la volonté du territoire de développer cette filière. Le projet  du CCRIL chauffé au bois déchiqueté a été détaillé. Après une saison de chauffe, un premier retour d’expérience a démontré l’intérêt d’une telle installation pour ce type de bâtiment.
  • Yann Pivain de la Chambre d’Agriculture de l’Eure a développé l’étude menée sur le territoire et les éléments essentiels pour réussir l’implantation d’une haie et sa gestion dans le temps.
  • Isabelle Ghestem de la Chambre d’Agriculture de l’Eure a présenté la SCIC bois bocage énergie, située dans l’Orne, qui organise l’achat, la vente du bois ainsi que la gestion de plates-formes de stockage et séchage.
  • David Touzée de l’ALEC 27 a donné les éléments de base quant à la réussite d’un projet de chaufferie bois en milieu rural.

L’après-midi s’est conclue sur la visite de l’installation en fonctionnement.

Il reste désormais à construire cette filière en réunissant l’ensemble des personnes intéressées (collectivités, agriculteurs, propriétaires, …).

Le nombre de personnes présentes démontre l’intérêt de cette filière sur ce territoire. Affaire à suivre !

Crédit Photo : Alec 27
30 avril 2012
par