Table ronde : l’approvisionnement du bois déchiqueté en circuit court

L’Agence Locale de l’Energie et du Climat de l’Eure (ALEC 27) et l’Association Eure Bois Déchiqueté (EBD) ont organisé le vendredi 7 février 2014 à Louviers une table ronde pour échanger sur le bois-énergie et la filière bois déchiqueté en circuit court. Celle-ci a rassemblé une douzaine de personnes.

Le bois-énergie déchiqueté, une forme du bois-énergie en développement

Le chauffage au bois déchiqueté ou à plaquettes intéresse de plus en plus d’exploitants agricoles, de particuliers ruraux et de collectivités par ses atouts économiques, écologiques et de confort d’utilisation. Néanmoins, pour que le chauffage au bois déchiqueté se développe sur le département de l’Eure dans des conditions d’exploitation durables, en particulier pour les petites chaufferies en secteur rural, il devra s’appuyer sur un tissu de producteurs vraiment locaux (50 km maxi) et mettant en œuvre du bois non concurrentiel aux autres usages (fournir du bois-énergie issu de peuplements pauvres ou des haies bocagères par exemple).

L’ALEC 27 associée à EBD avait invité des exploitants agricoles, utilisateurs actuels ou futurs de petites chaufferies à  bois plaquettes et des producteurs de bois plaquettes. Le but ? Connaître et susciter l’intérêt des producteurs de ressources à structurer un réseau de distribution de plaquettes en circuit court. A été également évoquée une possibilité de débouché à moyen terme à travers un approvisionnement partiel en bois déchiqueté du futur réseau de chaleur de Louviers actuellement en construction.

Les acteurs locaux en action : focus sur les plateformes bois-énergie

Cette table ronde a permis d’échanger sur la problématique de création de petites plateformes bois-énergie. Eure Bois Déchiqueté intervient à ce sujet auprès des collectivités et des particuliers ruraux, son but étant à terme de collecter du bois en filière courte pour approvisionner des petites chaufferies.

Dans un esprit d’économie sociale et solidaire, le mode de gestion de ces plateformes s’articulerait sous forme de société coopérative type SCIC (société coopérative d’intérêts collectifs) pour fédérer les acteurs locaux autour d’un intérêt commun et sécuriser l’approvisionnement de la filière locale.

Un retour d’expérience

Philippe Dilard, responsable de la CUMA Haies’nergie & Territoires et exploitant agricole en Pays de Bray (Seine-Maritime), est venu témoigner du développement en cours de cette Cuma. Il travaille en collaboration avec l’association EDEN (Energie Durable En Normandie).  Propriétaires de bois ou de haies bocagères, exploitants agricoles, collectivités et autres peuvent entrer en relation avec ces deux structures pour les opérations de déchiquetage destinées à une autoconsommation sur les exploitations agricoles ou une alimentation des chaudières individuelles ou collectives. Néanmoins, il aura fallu quelques années d’engagement quasi bénévole pour en arriver là.

L’engagement des élus a aussi été prépondérant et l’exemple de la nouvelle chaufferie de Neufchâtel en Bray  est remarquable. Le maire a fait stipuler dans le contrat d’approvisionnement que la nouvelle chaufferie soit partiellement alimentée par du bois local tracé dans un rayon de 50 km maxi. La société Biocombustibles SAS, approvisionneur de cette chaufferie, a fait appel à EDEN et la CUMA Haies’nergie & Territoires pour le respect de cette clause.

En conclusion,

Le développement de structures d’approvisionnement en bois déchiqueté local et capable de répondre aux critères de qualité d’approvisionnement d’une petite chaufferie avec un combustible performant (taux d’humidité de 20 à 25 % maxi, granulométrie de G30 à G50, taux de fines…) ne pourra se faire sans une volonté forte des élus. En effet, le coût de production de ces plaquettes locales de qualité est encore trop élevé. Si la totalité de ce surcoût est répercuté à la vente, son prix devient dissuasif pour les acheteurs. Pour que cette filière locale de qualité se développe et se structure, il faudra qu’elle soit soutenue pendant quelques années.

Pour plus d’informations, contactez notre Chargé de Mission bois-énergie.

Crédit photo : ALEC 27
24 février 2014
1 Commentaire/par
1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Retour sur la réunion du 7 février sur le bois déchiqueté à Louviers: L’Agence Locale de l’Energie et du Clima… http://t.co/NNfu3JJwZF  […]

Les commentaires sont désactivés.