Sainte Marie d’Attez : des travaux dans les règles de l’Art !

Contexte

Née au 1er janvier 2016, Sainte-Marie-d’Attez est une commune nouvelle regroupant les communes de Dame-Marie, Saint-Nicolas-d’Attez et Saint-Ouen-d’Attez. Elle est située sur le territoire de l’Interco Normandie Sud Eure, à proximité de Breteuil.

Cette nouvelle commune, accueille ses administrés au sein des 3 mairies situées chacune dans les communes historiques. Dans une démarche de sobriété et de mutualisation, la commune a eu pour projet de regrouper ces 3 mairies en un seul et unique lieu d’accueil. La mairie située à Saint-Ouen-d’Attez était le bâtiment le plus approprié pour ce projet. Cependant, une problématique d’espace et notamment d’espace de stockage des archives s’est posée. Une rénovation du bâtiment a donc été entreprise pour y répondre.

La mairie de Saint-Ouen-d’Attez a une SHON (Surface Hors Oeuvre Nette) de 211 m². Elle est aménagée de plein pied, avec différents espaces fonctionnels : bureau/accueil, salle du conseil, locaux pour le personnel, local d’archivage. Les travaux visent à rénover les combles pour aménager convenablement cet espace et utiliser pleinement toute la surface de plancher du bâtiment.

Programme de travaux de rénovation énergétique

C’est dans ce cadre que la commune a fait appel à la mission de Conseil en Energie proposée par l’intercommunalité. L’accompagnement a permis de définir les travaux de rénovation nécessaires à l’optimisation des performances énergétiques du projet. Six axes d’améliorations ont été définis :

  1. Adapter la programmation du chauffage : mettre en adéquation les plages horaires de la programmation du chauffage aux plages horaires d’occupation.
  2. Remplacer le système de régulation du chauffage : la régulation en place permet de gérer une seule zone de chauffage, son remplacement par un système multi-zones est intéressant au vu de la configuration du bâtiment.
  3. Isoler les murs et les rampants des combles : l’isolation de ces parois est indispensable pour limiter les dépenses énergétiques liées au chauffage.  
  4. Remplacer la menuiserie des combles : la menuiserie en place ne répond plus aux performances énergétiques actuelles.
  5. Mettre en place des radiateurs à chaleur douce : ces radiateurs permettent une répartition de la chaleur plus homogène et un meilleur confort thermique.
  6. Mettre en place une ventilation mécanique contrôlée : la VMC est importante pour assurer une bonne qualité de l’air intérieur, notamment pour la salle du conseil qui accueille beaucoup de personnes simultanément.

Les travaux retenus ont représenté un investissement d’environ 14 000 € HT, pour lequel la commune a obtenu une subvention de 40% par la préfecture (au titre de la Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux) et 40% par la Région Normandie (au titre du Programme Contractualisé de Maitrise de l’Energie dans le Patrimoine Public).

Focus technique

Ce projet, comme pour beaucoup de projets de rénovation, a des particularités techniques. Ici, l’isolation des combles nécessite un point de vigilance. En effet, un écran sous toiture, de type feutre bitumeux, imperméable à la vapeur d’eau, était déjà présent. Pour éviter le phénomène de condensation, entrainant une dégradation totale de l’isolant, des précautions ont été prises :

  • Laisser une lame d’air ventilé de 2 cm entre l’isolant et l’écran sous toiture
  • Mettre un pare-vapeur (et non un frein vapeur) continu côté intérieur.

Ces deux précautions de mise en œuvre sont indispensables pour que le nouvel isolant posé ne soit pas dégradé au bout de quelques années. En effet, les isolants n’aiment pas l’humidité: un isolant qui a pris l’humidité perd son pouvoir d’isolation thermique.

En rénovation (tout comme en construction), des précautions de mise en œuvre sont à prendre pour assurer la pérennité des travaux. Cela nécessite une bonne connaissance du bâti et des règles de l’art. Les entreprises du bâtiment n’ont pas nécessairement ces connaissances, ce qui peut entrainer des malfaçons. Il est donc important d’être accompagné par des professionnels compétents.

Crédit photo: ALEC 27

11 avril 2019
0 Commentaires/par
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *