Tous écol’eau à l’école d’Incarville

Lors de l’événement festif du projet Ecol’eau à l’école d’Incarville, vendredi 17 mai, quelques faits étonnants ont été partagés avec les parents venus voir l’exposition et les jeux concoctés par les élèves de la classe de Mme Le Cann :

Les parents écoutent avec attention la présentation de l’exposition écol’eau
  • Chaque français consomme en moyenne 140 litres d’eau par jour.
  • La fabrication d’un kilogramme de bœuf demande 16 000 litres d’eau.
  • L’énergie électrique en France est produite sur le principe de la machine à vapeur.

Les élèves ont réalisé une maquette en grillage et papier mâché : ils ont peint un paysage permettant de comprendre le cycle naturel et domestique de l’eau.

La classe de CE1-CE2 s’est mobilisée 3 mois durant afin de comprendre le fonctionnement du cycle naturel et domestique de l’eau : évaporation, condensation, précipitation, infiltration, potabilisation, utilisation puis dépollution. Les élèves ont expérimenté et manipulé autant que possible pour comprendre ces concepts complexes des cycles et ont été impliqués dans leur apprentissage grâce à des visites de terrain.

En effet, la classe a observé la biodiversité aux alentours de la source d’eau chaude à Incarville, sur les bords de l’Eure et a visité la station d’épuration de Louviers-Incarville. Une sortie pêche sera organisée fin juin. Les élèves ont aussi lu les histoires d’une goutte d’eau afin de mieux comprendre les usages de l’eau et le principe de dépollution.

Atelier de fabrication de lessive et produit multiusage maison, animé par Mme Le Cann

Les élèves ont travaillé sur les façons de préserver la ressource en eau, en limitant la quantité que nous utilisons chaque jour ou en limitant les sources de pollution. Ils ont proposé de nombreuses idées originales et pertinentes : récupérer l’eau de pluie pour effacer le tableau, arroser les plantes…

Félicitations à Mme Le Cann et à tous ses élèves : ils ont construit un projet complet, riche et créatif, valorisant pour les enfants et leur permettant de comprendre le monde autour d’eux.

24 mai 2019
par